La BCE peaufine son plan de rachat de dettes d'État

le
0
Mario Draghi a été entendu à huis clos, ce lundi, par la commission des affaires économiques et financières du Parlement européen. Une procédure de discrétion très inhabituelle, à Bruxelles.

Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), n'a pas la tâche facile. La BCE peaufine en secret son plan de rachat de dettes d'État pour faire baisser durablement les taux espagnols et italiens. Un plan dont la seule évocation à l'issue de la réunion du Conseil des gouverneurs, le 2 août, a suffi à ramener le calme sur les marchés, mais suscité l'ire du président de la Buba, la puissante banque centrale allemande.

La mission de «Super Mario», écartelé entre le nord et le sud de la zone euro, est si délicate qu'il n'a pas participé au rassemblement annuel des banquiers centraux à Jackson Hole aux États-Unis. Et c'est à huis clos qu'il a été entendu, ce lundi, par la commission des affaires économiques et financières du Parlement européen. Une mesure de discrétion très inhabituelle, à Bruxelles.

Les parlementaires présents ont toutefois laissé filtrer quelques informations de l'audition. Le programme de rachats de dettes d'État concern

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant