La BCE n'a pas discuté d'une baisse de taux à court terme

le
0

BRDO PRI KRANJU, Slovénie (Reuters) - Le conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne n'a pas discuté de la possibilité d'une baisse de taux à court terme lors de sa réunion de jeudi en Slovénie, a déclaré son président Mario Draghi.

Prié de dire, lors de sa conférence de presse mensuelle, si la possibilité d'une baisse de taux dans les prochains mois avait été évoquée, Mario Draghi a répondu : "(...) la réponse est non."

La BCE a maintenu jeudi ses taux d'intérêt inchangés mais beaucoup d'économistes s'y attendaient et tablaient sur un geste de la banque centrale plutôt en novembre ou décembre.

Prié de dire si une baisse de taux était concevable en parallèle à la mise en oeuvre du programme de rachat d'obligations souveraines annoncé en septembre par la BCE, Mario Draghi a répondu :

"Des mesures de politique monétaire non conventionnelles entrent en jeu lorsque les habituelles ne fonctionnent pas pleinement (...) Nous devons voir si nous pouvons remettre en état les canaux de transmission de la politique monétaire."

Le programme de rachat de dette, désigné par le sigle OMT (opérations monétaires sur titres), a été présenté comme un "bazooka" pour régler la crise de la dette dans la zone euro. Mais la réticence de l'Espagne à y faire appel prive pour l'instant la BCE de tout moyen d'action.

Mario Draghi a réaffirmé qu'il revenait aux Etats de déclencher la procédure par une demande d'aide, mais il a noté que l'annonce du programme, début septembre, avait apaisé les tensions sur les marchés.

"Nos décisions concernant les opérations monétaires sur titres, les OMT, ont contribué à apaiser de telles tensions ces dernières semaines, atténuant de ce fait les craintes de matérialisation de scénarios catastrophes", a-t-il observé.

"Il est maintenant essentiel que les gouvernements continuent de mettre en oeuvre les mesures nécessaires pour réduire les déséquilibres tant budgétaires que structurels et appliquent des mesures de restructuration du secteur financier."

Eva Kuehnen, Véronique Tison pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux