La BCE met le prix pour endiguer la crise

le
0
La gardienne de la zone euro a racheté pour 22 milliards d'euros de dette italienne et espagnole notamment. Un montant record.

La Banque centrale européenne pèse de tout son poids sur les marchés pour éviter une contagion de la crise de la dette à l'Italie et à l'Espagne. En une semaine, entre le 4 et le 11 août, elle a racheté pour 22 milliards d'euros d'obligations, a-t-elle annoncé hier. Jamais, depuis le lancement de ce programme de rachat d'obligations d'État, au printemps 2010 en pleine crise grecque, la BCE n'avait dépensé autant en une semaine. Elle détient maintenant 96 milliards d'euros de d'obligations de pays en difficulté et a laissé entendre qu'elle continuera à intervenir cette semaine sur les marchés.

La BCE ne donne jamais le détail de ces opérations, mais selon des sources bancaires, elle est surtout intervenue sur les marchés de dettes publiques italienne et espagnole, particulièrement pris pour cible par les investisseurs. L'action de la BCE a eu un effet immédiat. Le taux d'intérêt italien à 10 ans a baissé de 6,195% le 4 août, à 5,04% hier. Le taux espagnol a su

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant