La BCE maintient le niveau des fonds d'urgence pour les banques grecques

le , mis à jour à 15:48
0

FRANCFORT, 28 juin (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé dimanche le maintien du plafond des liquidités d'urgence (ELA) pour les banques grecques à son niveau actuel, ajoutant qu'elle travaillait à la Banque de Grèce pour assurer la stabilité financière. "Etant donné les circonstances actuelles, le conseil des gouverneurs a décidé de maintenir le plafond des provisions des liquidités d'assistance d'urgence (ELA) pour les banques grecques à celui décidé vendredi (le 26 juin 2015)", précise la BCE dans un communiqué. Vendredi, ce plafond avait déjà été laissé inchangé à 89 milliards d'euros. Avant la décision du conseil des gouverneurs, Lorenzo Bini Smaghi, ancien membre du directoire de la BCE, avait déclaré que celle-ci ne pouvait plus fournir de liquidités d'urgence aux banques grecques à partir du moment où les négociations entre Athènes et ses créanciers avaient été rompues. ID:nL5N0ZE0B5 Le Premier ministre, Manuel Valls, avait au contraire dit dimanche ne pas envisager que la Banque centrale européenne puisse "couper les vivres à la Grèce", après la rupture des négociations. ID:nL5N0ZE06W "Le conseil des gouverneurs se tient prêt à revoir sa décision", poursuit la BCE. Cité dans un communiqué de presse, Mario Draghi, président de la BCE, déclare : "Nous continuons de travailler en relation étroite avec la Banque de Grèce (...)". Dans le même communiqué, Yannis Stournaras, gouverneur de la Banque de Grèce dit : "La Banque de Grèce, en tant que membre de l'Eurosystème, prendra toutes les mesures nécessaires pour garantir aux citoyens grecs la stabilité financière en ces circonstances difficiles." Réunis à Bruxelles avec, puis sans leur collègue grec Yanis Varoufakis, les ministres des Finances de la zone euro ont regretté samedi que les autorités grecques aient "rompu les négociations de manière unilatérale" et ont refusé de prolonger l'actuel programme de renflouement, qui expire mardi, le jour où la Grèce, à court de liquidités, est censée rembourser 1,6 milliard d'euros au FMI. ID:nL5N0ZE010 (John O'Donnell, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux