La BCE et la BoE vont refermer le robinet des liquidités

le
0
LA BCE ET LA BOE VONT REFERMER LE ROBINET DES LIQUIDITÉS
LA BCE ET LA BOE VONT REFERMER LE ROBINET DES LIQUIDITÉS

LONDRES (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) et la Banque d'Angleterre (BoE) ne vont probablement pas poursuivre leurs injections massives de liquidités dans le système bancaire ni opter pour un nouvel assouplissement de leur politique monétaire, montre mercredi une enquête Reuters.

La centaine d'économistes interrogés depuis lundi estiment à l'unanimité que ni la BCE ni la BoE ne modifieront leurs taux d'intérêt directeurs la semaine prochaine, et qu'elles ne feront pas d'annonce majeure concernant d'autres mesures de politique monétaire.

Le résultat de cette enquête intervient alors que les économies de la zone euro et de la Grande-Bretagne n'affichent aucun signe de reprise vigoureuse et devraient peiner, pour les mois à venir, à sortir de la stagnation.

La plupart des économistes interrogés s'attendent à ce que la prochaine initiative de la BCE soit de relever ses taux de leur plus bas record de 1,0%, mais probablement pas avant la deuxième partie de l'année 2013.

Depuis décembre, la BCE a injecté plus de 1.000 milliards d'euros dans le système bancaire de la zone euro sous la forme de prêts à trois ans à taux réduits. La BoE aura quant à elle racheté pour 325 milliards de livres (388 milliards d'euros) d'actifs d'ici la fin de son programme d'assouplissement quantitatif.

Ni l'une ni l'autre ne paraissent susceptibles à présent d'injecter davantage de liquidités dans le système bancaire, montre l'enquête. Mais une importante minorité d'économistes (24 sur 54) estiment que la BoE pourrait bel et bien pousser plus loin son programme de rachats.

"Alors que l'économie de la zone euro demeure très fragile, la reprise du Royaume-Uni continue de paraître très vulnérable", commente Victoria Cadman, économiste pour Investec à Londres.

Victoria Cadman fait partie de cette minorité d'économistes qui anticipent une rallonge de 50 milliards de livres, qui porterait le total des rachats d'actifs de la BoE à 375 milliards de libres. Une poignée d'analystes attendent encore plus, soit un total compris entre 400 et 500 milliards de livres.

Andy Bruxe et Jonathan Cable, Natalie Huet pour le service français, édité par Jean Décotte

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant