La BCE est elle misogyne ?

le
0
L'institution qui compte 23 membres n'a plus aucune représentante du beau sexe. Une telle misogynie est unique au monde.

L'Autrichienne Gertrude Tumpel-Gugerell a participé jeudi à son dernier Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne. Elle y sera remplacée à partir du 1er juin par le Belge Peter Praet. Désormais il n'y aura plus aucune représentante du beau sexe au sein de l'instance de décision de la BCE qui compte 23 membres, dont six directeurs et les 17 gouverneurs de banques centrales nationales. La faute en revient au Parlement européen, qui a récusé la Slovaque Elena Kohutikova, candidate à l'un des six postes du directoire, dont l'oral d'admis­sion a été jugé insuffisant.

Une telle misogynie est unique au monde. La Fed américaine compte trois femmes dans son conseil. Plus grave, cela témoigne d'une ignorance crasse de ce qu'est la monnaie dans les pays occidentaux, qui doit tout à Junon, la reine des dieux (épouse de Jupiter). Les Romains lui avaient consacré un temple spécial, appelé Juno Moneta, pour la remercier de les avoir avertis (monere) d'un tremb

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant