La BCE doit laisser du temps à ses mesures-Lautenschläger

le
0
    FRANCFORT, 13 septembre (Reuters) - La Banque centrale 
européenne (BCE) doit laisser à ses mesures le temps d'agir 
avant d'envisager d'apporter d'éventuelles modifications à son 
programme d'assouplissement quantitatif, a déclaré mardi Sabine 
Lautenschläger, membre du directoire de l'institution de 
Francfort. 
    Lors d'une intervention à Strasbourg, elle a fait part de 
son scepticisme concernant de nouvelles baisses de taux, en 
soulignant les effets secondaires de telles mesures. 
    "Comme je l'ai dit, je pense donc qu'il nous faut être 
patients pour un moment avant de faire le bilan définitif de 
notre programme de rachats (d'actifs)", a-t-elle dit. 
    "Ce qui compte à l'heure actuelle est de donner aux mesures 
le temps d'agir", a-t-elle ajouté. "C'est pourquoi je ne vois 
pas de raison pour l'instant de changer les contours principaux 
de notre programme de rachats". 
    La BCE étudie d'éventuelles modifications à apporter aux 
règles qui régissent son programme de rachats d'actifs, a 
déclaré la semaine dernière son président, Mario Draghi. 
    Il n'a toutefois pas confirmé une possible extension du 
programme d'achats d'actifs de 80 milliards d'euros par mois, 
réaffirmant qu'il continuerait jusqu'en mars 2017 et au-delà si 
nécessaire.   
     
 
 (Balazs Koranyi; Patrick Vignal pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant