La BCE devrait rouvrir le 22/6 ses guichets aux banques grecques

le
0
 (Actualisé avec précisions et contexte) 
    FRANCFORT/ATHENES, 16 juin (Reuters) - Il est pratiquement 
certain que la Banque centrale européenne (BCE) rétablira la 
semaine prochaine l'accès des banques grecques à ses opérations 
classiques de refinancement, a-t-on appris jeudi de deux sources 
proches du dossier, un feu vert qui permettrait aux banques de 
se passer progressivement des financements d'urgence coûteux qui 
sont pour l'instant leur principale source de liquidités. 
    Les établissements financiers grecs sont privés depuis le 
début 2015 de tout accès aux refinancements classiques de la 
BCE, une suspension décidée alors en raison des tensions sur la 
dette publique hellénique et des interrogations sur la capacité 
d'Athènes à rester membre de la zone euro.  
    Bien que la Grèce soit notée "junk" par les agences de 
crédit, la BCE devrait, à l'issue du Conseil des gouverneurs du 
22 juin, exonérer ses banques de la règle qui ne lui permet de 
n'accepter en garantie que des titres souverains notés en 
catégorie "investment grade".  
    Ce feu vert présuppose que le Mécanisme européen de 
stabilité (MES) ait versé à Athènes une tranche d'aide 
européenne d'un montant de 7,5 milliards d'euros, ce qui 
pourrait avoir lieu en début de semaine prochaine, ont expliqué 
les sources, qui ont requis l'anonymat.   
    Le conseil d'administration du MES doit se réunir vendredi 
pour étudier le dossier grec.  
    La BCE s'est refusée à tout commentaire.  
    L'exonération accordée aux banques grecques marquerait une 
première étape vers l'inclusion de la Grèce dans le programme 
d'achats de titres souverains de la BCE, qui nécessitera 
toutefois de nouvelles délibérations et pourrait ne pas être 
effectif avant septembre, a précisé l'une des sources. 
    L'inclusion de la Grèce dans ce programme d'assouplissement 
quantitatif ne sera débattu qu'une fois qu'Athènes aura honoré 
le remboursement d'un prêt de la BCE qui arrive à échéance le 
mois prochain et que la banque centrale aura achevé une 
évaluation de la soutenabilité de la dette.  
    Le Conseil des gouverneurs a débattu de l'éventualité d'un 
rétablissement de l'exonération pour les banques grecques lors 
de sa réunion du 2 juin mais il a conclu que des progrès 
supplémentaires étaient nécessaires avant l'adoption d'une 
décision.  
    L'exonération ne réglerait pas définitivement les problèmes 
de financement du secteur bancaire grec, qui ne disposent qu'en 
quantité réduite de titres susceptibles d'être apportés en 
garantie.  
    De même, l'inclusion de la Grèce dans le programme d'achats 
de titres de la BCE n'aurait qu'un impact limité, car les 
conditions dont est assorti le programme ne permettrait à la 
banque centrale que d'acheter un montant limité de titres grecs, 
inférieur à trois milliards d'euros actuellement.  
     
 
 (Balazs Koranyi et Eleftherios Papadimas; Marc Angrand pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux