La BCE défend son aide massive aux banques de la zone euro

le
0
Le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, estime que les 489 milliards d'euros de prêts exceptionnels à trois ans aux banques de la zone euro ont des conséquences «positives» sur l'économie.

La Banque centrale européenne estime avoir pris des décisions efficaces lorsqu'elle a prêté, en décembre, 489 milliards d'euros à 523 banques de la zone euro. «Nous voyons plusieurs développements positifs» des récentes «mesures non conventionnelles», nom de l'opération selon le jargon de la BCE, a déclaré le président de l'institution Mario Draghi ce jeudi.

Ces prêts à trois ans ont été alloués afin d'éviter l'asphyxie des banques par manque de crédit à l'heure où elles doivent renforcer leurs fonds propres et où le marché du crédit est sous tension. Ces prêts «donnent à toutes les banques une assurance contre le risque de se retrouver sans liquidités et leur donne du temps» pour se conformer aux obligations réglementaires, en premier lieu les recapitalisations exigées par le superviseur bancaire européen EBA, a déclaré Mario Draghi.

Le président de la BCE a souligné d'autre part que, depuis cette opération, les taux d'intérêts sur les récen

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant