La BCE baisse ses taux d'intérêt pour relancer la croissance

le
19
La BCE baisse ses taux d'intérêt pour relancer la croissance
La BCE baisse ses taux d'intérêt pour relancer la croissance

Une bombe vient d'exploser dans le monde de la finance. La Banque centrale européenne (BCE) a pris jeudi une décision inédite, historique, à savoir abaisser drastiquement ses taux. Objectif : relancer l'activité économique dans la zone euro. Comment? En incitant les banques à prêter d'avantage pour relancer l'économie. Explication du mécanisme.  

Vers une baisse du prix des crédits... La BCE a décidé d'abaisser son taux de refinancement à 0,15%. C'est l'outil principal à sa disposition pour influer sur la distribution de crédits par les banques et donc jouer sur le niveau des prix et l'activité économique. Auparavant, il était à 0,25%. 0,15% est un niveau historiquement bas. Concrètement, cela signifie que les banques, comme la BNP ou la Société Générale, vont payer moins cher pour se refinancer auprès de la BCE. La Banque centrale européenne a également abaissé son taux de prêt marginal, celui auquel les banques empruntent pour 24 heures à ses guichets.

... pour relancer l'économie. Si les banques paient moins chers, en théorie, elles vont baisser le coût des crédits qu'elles octroient aux particuliers et aux entreprises. Cela doit permettre de relancer la machine économique et d'éviter la déflation, autrement dit une baisse des prix.  Or aujourd'hui, l'inflation n'est que de 0,5%, trop loin de la barre des 2% que s'oblige à tenir la BCE. 2% est considéré comme le niveau optimal pour maîtriser les prix tout en permettant une progression de l'activité économique.

Mais pourquoi la déflation est-elle mauvaise? Parce qu'une baisse généralisée des prix signifie aussi une baisse des salaires. Or, si les populations gagnent moins, elles consomment moins. Ce qui, par conséquent, affecte l'activité économique, donc les créations d'emploi. 

VIDEO. Draghi : les taux de la BCE, très bas, ont atteint «leurs limites»

Comment la BCE frappe les banques au porte-monnaie... Outre son taux de refinancement et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • psdi le jeudi 12 juin 2014 à 11:38

    @M601364 : "Marine future troisième vague avec une incapacité a gouverner ". Je ne suis pas inquiet avec elle, on ne risque pas le tsunami. Tout simplement parce qu'elle ne sera JAMAIS au pouvoir, JAMAIS. Donc moi les trucs qui ne peuvent pas exister, j'en rigole, pas plus.

  • M2266292 le mercredi 11 juin 2014 à 13:56

    Dehors toux ces politicards qui ne servent à rien, si s'en mettre plein les poches

  • dupon666 le mercredi 11 juin 2014 à 13:27

    Le systeme doit etre sacrement au bord du trou pour en arriver là

  • MIKE3000 le vendredi 6 juin 2014 à 08:48

    À voir et revoir, La servitude: http://www.youtube.com/watch?v=bRwZn0qDJlQ

  • M601364 le vendredi 6 juin 2014 à 08:41

    Gel des retraites fait baisser la consommation ,et en plus il y a une crainte de la vie futur donc j'économise plus donc je consomme deux fois moins c'est logique ,peur de la crise qui va nous tomber avec ces politiques qui augmentent des impôts tous les 36 du mois Sarko première vague Hollande deuxième vague et Marine future troisième vague avec une incapacité a gouverner .Là c'est la vague monstrueuse Thai!!!!!

  • marshaka le vendredi 6 juin 2014 à 08:33

    Le Japon essaie depuis plus de 20 ans de relancer son économie par des taux bas et ca ne fonctionne pas ! Vous pouvez proposer des crédit à des taux proche de 0 %, le problème est ailleurs, avec des taux de chomage de 20 à 30 % dans les pays développés, il y a moins de consommateur ( plus un vieillissement de la population ) CFQD

  • pichou59 le vendredi 6 juin 2014 à 08:32

    le "petit peuple" n'en a que faire!!!! les usines continuent de fermer, commerces services idem...., et les profiteurs , élus..... continuent de "profiter" ainsi que les "glandeurs"

  • fquiroga le jeudi 5 juin 2014 à 18:39

    La seule relance c'est le bénéfice des banques. Les gens raisonnables ne vivent pas à crédit...Mais un énarque peut-il comprendre cela??

  • opelin le jeudi 5 juin 2014 à 17:41

    Ces taux ne profitent qu'aux banques qui vont pouvoir sur le dos des peuples européens continuer à faire des erreurs sans être sanctionnées. Elles ne prêteront pas davantage aux PME qui en ont vraiment besoin. D'ailleurs l'article oublie le crédit patate, récemment classée comme la plus dangereuse des banques françaises pour les particuliers ...

  • cadmos le jeudi 5 juin 2014 à 17:17

    taux de fécondité de la France 2,03 le meilleur de toute l'europe oui la population diminue mais comme on vit plus longtemps les chiffres sont biaisés.oui on peut faire mieux et trouver de l'emploi pour tout le monde interdire la production à la chaine en décrétant le bio qui demande de la main d'oeuvre et de ce fait stopper net l'importation des fruits et des légumes plus de trois millions d'emploi à la clé. Les exemples sont multiple............