La BCE ajuste ses outils, notamment le QE, face à la crise grecque

le , mis à jour à 13:55
0

LONDRES, 2 juillet (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a ajouté jeudi 13 intervenants à sa liste d'émetteurs de dette éligibles à son programme d'assouplissement quantitatif (QE). Les 13 participants sont pour l'essentiel des organismes publics focalisés sur les infrastructures et la BCE avait dit, au démarrage du QE, qu'elle réexaminerait périodiquement son gisement d'emprunts dans lequel elle puise pour assurer ses 60 milliards d'euros d'achats mensuels d'actifs. Avec ces nouveaux venus, ce gisement s'est accru de 66 milliards d'euros, dont un peu plus de 50 milliards dans les échéances variant de 2 à 30 ans, le segment privilégié par l'institut d'émission, suivant une décomposition effectuée par des analystes. Les nouveaux arrivants les plus importants viennent d'Italie, d'Autriche et de France et notamment, pour cette dernière, la SNCF et la Caisse nationale des autoroutes (CNA). Mais on trouve aussi des pays périphériques comme l'Espagne et le Portugal. Les analystes d'ABN Amro soulignent que cette ouverture pourrait également laisser le loisir aux banques centrales nationales d'inclure de leur propre chef de la dette corporate dans leurs propres gisements. Benoît Coeuré, l'un des membres du directoire de la BCE, a dit cette semaine que la BCE pourrait faire usage de nouveaux instruments anti-crise si nécessaire, tandis que les propres "minutes" de la BCE parues cette année évoquaient par exemple l'hypothèse d'acheter des obligations bancaires. ABN Amro ajoute que si la BCE était tentée d'inclure davantage d'actifs d'infrastructures à son gisement, celui-ci pourrait s'accroître encore d'une centaine de milliards d'euros. IFR, un service Reuters spécialisé dans le marché obligataire, observe que si le mot d'ordre reste d'acheter des actifs à qualité d'investissement élevé, il se produit tout de même un déplacement vers une qualité de crédit inférieure. Il ajoute qu'apparemment la BCE ajuste la batterie d'instruments à sa disposition dans la perspective du référendum grec de dimanche. Les changements intervenus aujourd'hui aideraient ainsi la BCE à, éventuellement, accroître son programme QE si l'impact de la Grèce sur le marché, actuellement contenu, venait à s'intensifier. Pour consulter la liste des nouveaux organismes retenus: http://www.ecb.europa.eu/mopo/implement/omt/html/pspp.en.html (Marc Jones, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant