La BCE a réparti les droits de vote tournants à son Conseil

le
0

FRANCFORT, 18 septembre (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a présenté jeudi le calendrier de rotation des droits de vote au sein de son Conseil des gouverneurs à partir de l'an prochain, un mécanisme qui réduira l'influence des petits pays sur la politique monétaire au profit des plus gros, comme l'Allemagne. Ce changement, rendu nécessaire par le passage de la zone euro à 19 membres avec l'entrée de la Lituanie le 1er janvier, passe par la création de deux groupes distincts séparant les principales économies de la région des plus petites, une division censée faciliter la prise de décisions. L'Allemagne, la France, l'Italie, l'Espagne et les Pays-Bas, les cinq premières économies disposant des plus importants secteurs financiers, se partageront quatre voix. C'est l'Espagne qui sera privée de droit de vote en janvier, a précisé la BCE. Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France, ne votera pas en février. Ce système de rotation devrait inciter les marchés financiers à accorder plus d'attention aux réunions lors desquelles ne pourront pas voter certains des gouverneurs les plus influents, comme le président de la Bundesbank allemande, Jens Weidmann. Ce dernier, considéré comme le chef de file des "faucons" au sein de la BCE, ne votera pas lors des réunions de mai et octobre en 2015, de mars et août en 2016. Les 14 autres pays de la zone euro se partageront 11 voix. En janvier, l'Estonie, l'Irlande et la Grèce ne participeront ainsi pas aux votes. Les six membres du directoire de la BCE sont exemptés du système de rotation et conservent un droit de vote permanent. Depuis la création de l'institution, le directoire regroupe les poids lourds de la zone euro que sont l'Allemagne, la France, l'Italie et, jusqu'en 2012, l'Espagne. Aujourd'hui, le Portugal, le Luxembourg et la Belgique y disposent chacun d'un siège. Le Conseil des gouverneurs réunit le directoire et les gouverneurs de chacune des banques centrales nationales. * Le calendrier de répartition des droits de vote sur le site de la BCE: http://bit.ly/Zrf8KI (Paul Carrel,; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant