La BCE a perdu sa femme

le
0
La Banque centrale européenne (BCE) ne comptera plus une seule femme à son Conseil suite au départ de l'autrichienne Gertrude Tumpel-Gugerell et la nomination du belge Peter Praet.

Le choix de la politique monétaire européenne restera une affaire d'hommes. De fait, pour la première fois de son histoire, la Banque centrale européenne (BCE) ne comptera plus une seule femme à son directoire. Hier soir, les ministres européens ont choisi de remplacer l'autrichienne Gertrude Tumpel-Gugerell, seule représentante de la gent féminine sur les 23 membres du Conseil, par le Belge Peter Praet. Ce dernier a été choisi au détriment de la Slovaque Elena Kohutikova.

Le choix de la nationalité a primé. Peter Praet sera en effet le premier belge à siéger au sein du Conseil de l'institut d'émission. Par ailleurs, ce dernier avait été le candidat malheureux à la vice-présidence de la BCE. Le poste avait finalement été attribué au portugais Vitor Constancio, dans un souci d'équilibre entre l'Europe du Sud et du Nord à deux postes-clés de la Banque centrale. A l'inverse, les chefs d'Etat et de gouvernement, chargés de nommer les quatre membres du directoire

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant