La BCE a acheté 348 mlns de dette d'entreprise en une journée

le , mis à jour à 17:32
2
 (Correction du titre et du premier paragraphe, le montant 
publié ne portant que sur une journée d'achats et non trois) 
    FRANCFORT, 13 juin (Reuters) - La Banque centrale européenne 
(BCE) a annoncé lundi avoir acheté pour 348 millions d'euros 
d'obligations d'entreprise lors de la première journée de mise 
en oeuvre de son nouveau programme d'assouplissement 
quantitatif, censé soutenir la croissance et contribuer à la 
remontée de l'inflation. 
    Ce montant, qui se situe dans le haut de la fourchette des 
estimations d'analystes, reflète un démarrage rapide du 
"programme d'achats de titres du secteur des entreprises" 
(corporate sector purchase programme, CSPP), ce qui suggère que 
la BCE souhaite prouver qu'elle peut y consacrer des montants 
élevés. 
    Entamés mercredi dernier, ces achats d'obligations émises 
par des entreprises privées notées en catégorie 
d'investissement, qui s'ajoutent à ceux de titres publics et 
parapublics, sont censés permettre à la banque centrale 
d'intensifier son programme d'assouplissement quantitatif 
(quantitative easing, QE), d'un montant total de 1.740 milliards 
d'euros jusqu'en mars 2017.  
    En faisant baisser les coûts de financement des entreprises, 
ils visent à favoriser l'investissement et la croissance de 
l'activité du secteur privé.   
    "Notez qu'il n'y a pas eu de phénomène du type 'achetez la 
rumeur, vendez la nouvelle': le resserrement des crédits depuis 
l'annonce s'est poursuivi après le début de sa mise en oeuvre 
sur les marchés", a commenté Erik Nielsen, chef économiste 
d'UniCredit. 
    Les taux d'intérêt, notamment pour les petites et moyennes 
entreprises des pays "périphériques" de la zone euro ont 
fortement baissé, a-t-il ajouté, les taux pratiqués en Italie 
pour les prêts allant jusqu'à cinq ans revenant pratiquement au 
même niveau que ceux en vigueur en Allemagne alors qu'un écart 
de 130 à 140 points de base les séparait il y a deux ans. 
    La dette d'entreprise non financière "investment grade" de 
la zone euro affichait en fin de semaine dernière un rendement 
de 1,113%  .IBBEU00EE , contre 1,6% environ en mars lors de 
l'annonce du CSPP par la BCE.  
     
 
 (Balazs Koranyi; Marc Angrand pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nono67 il y a 6 mois

    ca bénéficie aux traders qui achètent et vendent et touchent des primes , aux banquiers qui prennent leur com lors d'émission obligataire , aux journalistes qui écrivent des articles à sensation sur les milliers de milliards d'euros que dépense la bce , et accessoirement aux entreprises si les banques daignent un tant soit peu jouer le jeux ce qui est loin d'être le cas depuis le début du QE.

  • xk8r il y a 6 mois

    et ça bénéficie à qui au juste ??????

Partenaires Taux