La bataille sans fin pour les terres d'Homesh

le
0

Au terme d'une longue bataille judiciaire, des villageois palestiniens ont obtenu en septembre dernier l'autorisation de reprendre le contrôle d'Homesh, en Cisjordanie. Mais des militants sionistes hantent toujours les lieux.

L'ex-colonie d'Homesh se résume à un morceau de terre pelé, battu par les vents et mité par des débris de béton. Huit ans après son démantèlement par Ariel Sharon, villageois palestiniens et colons israéliens se disputent pourtant ces quelques hectares perchés sur une colline proche de Naplouse comme s'ils recelaient d'incroyables trésors. Au terme d'une longue bataille judiciaire, les premiers ont obtenu à l'automne l'autorisation d'en reprendre le contrôle et d'y planter leurs oliviers. Une victoire qu'ils n'ont pour l'heure guère pu savourer, tenus à distance par la crainte que leur inspire la poignée de militants sionistes religieux qui hante encore les lieux.

Depuis son champ d'oliviers, qui s'étend à la lisière du village vois...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant