La bataille pour prendre la tête du FMI se durcit

le
0
Après Christine Lagarde, qui a fait campagne sur Twitter hier, le candidat mexicain se rend en Chine. Les éventuels candidats non encore déclarés doivent se manifester avant ce vendredi, minuit

Les deux candidats restants en lice pour prendre la tête du Fonds monétaire international tentent de séduire les électeurs qui comptent, et notamment la Chine. Après Christine Lagarde, ce sera au tour du gouverneur de la banque centrale du Mexique, Agustin Carstens, de se rendre en Chine jeudi prochain pour défendre sa candidature. A l'instar de la ministre française de l'économie, Agustin Carstens rencontrera son homologue chinois Zhou Xiaochuan et le ministre chinois des Finances, puis il s'exprimera en conférence de presse. Avant ce rendez-vous, Agustin Carstens doit se déplacer aujourd'hui en Inde, où Christine Lagarde s'est également rendue.

Par ailleurs, le candidat mexicain muscle sa rhétorique. Il estime que la nomination d'un européen à la tête du FMI écornerait la légitimité du Fonds et pourrait pousser les émergents «réfléchir à deux fois» avant d'appliquer les recommandations du Fonds. Le candidat mexicain appelle ainsi les pays émergents à souteni

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant