La bataille pour le contrôle du PS a commencé

le
0
Jean-Christophe Cambadélis et Harlem Désir briguent la succession de Martine Aubry au poste de premier secrétaire du Parti socialiste.

Un fauteuil pour deux. Ou trois, ça dépend. Le départ de Martine Aubry de la direction du PS étant acquis, les postulants au poste de premier secrétaire commencent à se découvrir. Bien sûr, officiellement il n'est question que d'une campagne, celle des élections législatives de juin. Mais dans la coulisse, un observateur averti l'assure: «La bataille a commencé.» Elle oppose discrètement le numéro deux actuel du PS, Harlem Désir, au secrétaire national du parti à l'international, Jean-Christophe Cambadélis. Dimanche, au soir de l'élection de François Hollande, tous deux se sont livrés à une sorte de duel à distance.

Pendant qu'Harlem Désir accompagnait le président élu sur la scène de la place de la Bastille, s'attardant longuement après lui, Jean-Christophe Cambadélis réunissait quelque 600 cadres socialistes au Bataclan. Deux lieux, deux ambiances, mais un seul mot d'ordre: le rassemblement. Chacun des deux postulants à la tête du PS se targue de pouvo

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant