La bataille judiciaire commence pour Dominique Strauss-Kahn

le
0
Inculpé par le grand jury, l'ex-patron du FMI doit affronter la perspective d'un procès, alors que de nombreuses informations et rumeurs s'accumulent. Le Figaro fait le point sur ces certitudes et ces zones d'ombre.

Il faut garder à l'esprit que, dans la procédure américaine, c'est moins la vérité des faits qui compte que la crédibilité des arguments présentés par les deux camps.

o Les traces d'ADN

Les analyses des traces d'ADN (sang, sperme, cellules de peau) seront déterminantes pour savoir s'il y a eu des contacts rapprochés et une relation sexuelle entre Dominique Strauss-Kahn et l'employée du Sofitel. Dès samedi puis à nouveau mercredi, les enquêteurs ont effectué des prélèvements dans la suite 2806. Un morceau de moquette a ainsi été découpé pour être analysé. Selon la police, la victime présumée a déclaré avoir craché après avoir été contrainte à une fellation.

Par ailleurs, la jeune femme a subi un examen médico-légal dans un hôpital et l'ex-directeur du FMI a également fait l'objet de multiples examens et a été pris en photo, notamment déshabillé. Mais attester d'un rapport sexuel entre majeurs ne suffit pas. Le but de toutes ces inves

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant