La bataille du 1,5 °C, signe d'une prise de conscience des responsables politiques ?

le
1
Les travaux se poursuivent dans la salle plénière La Seine au Bourget lors de la COP21 le 10 décembre 2015.
Les travaux se poursuivent dans la salle plénière La Seine au Bourget lors de la COP21 le 10 décembre 2015.

Limiter l’augmentation de la température à 1,5 °C est pour l’heure irréaliste. Sa mention dans le texte n’en est pas moins symbolique.

Les petits Etats insulaires, les plus vulnérables face au changement climatique, avaient prévenu : ils ne signeraient pas d’accord à Paris sans mention du seuil de 1,5 °C. A vingt-quatre heures de la fin programmée de la 21e conférence des Nations unies sur le climat (COP21), l’affaire était toujours au centre de vives tensions. La version de travail du texte divulguée jeudi 10 décembre au soir a trouvé un compromis susceptible de satisfaire toutes les parties : les Etats se fixeraient pour but de « maintenir la température moyenne mondiale bien au-dessous 2°C par rapport aux niveaux préindustriels », mais aussi de « poursuivre l’effort pour limiter l’augmentation de la température à 1,5 °C, reconnaissant que cela réduirait significativement les risques et les impacts du changement climatique ».

La crispation sur l’ambition générale de l’accord est l’un des événements les plus inattendus de la COP21. D’abord, depuis 2009 et la conférence de Copenhague, le seuil de 2 °C semblait s’être imposé pour de bon dans la diplomatie climatique comme limite à ne pas franchir. Ensuite, l’objectif de limiter à 1,5 °C le réchauffement en cours paraît largement symbolique : en l’état des connaissances et des technologies disponibles, rester en deçà de ce seuil est irréaliste. L’année en cours sera déjà 1 °C au-dessus de l’époque préindustrielle.

Selon le rapport technique de 2015 du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) sur les trajectoires d’émissions, l’humanité peut ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 12 mois

    Le seul problème c'est la surpopulation...mais ça c'est un sujet TABOU......bande de.....