La Basketball Champions League prend forme malgré tout

le
0

Sur fond de guerre entre les organisateurs de l'Euroligue et la FIBA, cette dernière a présenté ce lundi à Paris sa nouvelle Basketball Champions League. Une compétition qui, à terme, veut devenir la compétition européenne de référence.

La Basketball Champions League voulue par la FIBA et différentes ligues européennes commence à prendre corps. A l’occasion d’une conférence de presse organisée ce lundi, le format de cette compétition a été présenté mais aucune révélation surprise concernant les clubs appelés à y prendre part n’a été faite. Cela peut se comprendre vu le contexte délétère au sein du basketball européenne, pris dans une guerre d’influence entre les tenants de l’Euroligue, qui souhaite transformer sa compétition en ligue semi-fermée européenne avec les meilleurs clubs du continent en exclusivité, et la FIBA qui veut reprendre la main sur le basketball européen de club avec ses compétitions, la nouvelle Basketball Champions League et la FIBA Europe Cup, lancée cette saison dans l’anonymat le plus complet.

Une compétition qui se veut plus universelle que l’Euroligue

Programmée pour débuter le 27 septembre prochain, l’édition 2016-2017 de la Basketball Champions League doit regrouper 56 équipes venant de 30 championnats. Comme l’a annoncé le président de la Fédération Française de basketball Jean-Pierre Siutat, la France disposera de trois places dans la saison régulière de la compétition mais disposera de places supplémentaires pour le tour de qualification. Ce tour est programmé pour la fin du mois de septembre 2016 et regroupera 32 équipes. Ces équipes seront réparties en huit tournois à élimination directe composés de quatre équipes qui offriront les huit derniers billets pour la saison régulière. Cette dernière prendra la forme d’une phase de groupes avec quatre poules de huit équipes, qui se rencontreront en matchs aller-retour. Les quatre premiers de chaque poule rejoindront les huitièmes de finale, alors que les équipes classées cinquième et sixième seront reversées en FIBA Europe Cup. Les huitièmes de finale, comme les quarts, seront disputés sous la forme de rencontres aller-retour. Les quatre rescapés de ces play-offs se retrouveront du 28 au 30 avril pour un Final Four.

Une compétition rémunératrice, mais à la composition incertaine

L’argent est le nerf de la guerre et, pour convaincre les principaux clubs européens de se rallier à sa cause, la FIBA a décidé de richement doter sa Basketball Champions League. Si la dotation totale de la compétition est estimée à 4,5 millions d’euros, chaque club participant à la saison régulière sera assuré de toucher la somme de 100 000 euros. Une somme qui grossira en fonction des résultats sportifs avec un bonus de 500 000 euros pour le vainqueur à l’issue du Final Four. Mais reste maintenant à la FIBA de s’assurer d’avoir un plateau de qualité, malgré la certitude de ne pas avoir le soutien des onze principaux clubs européens, tous liés pour dix ans à l’ECA, organisateur de l’Euroligue, contre la certitude de participer à cette compétition. C’est dans cette optique que la FIBA a mené des négociations pendant plusieurs jours, pour s’assurer du soutien inconditionnel des principales ligues européennes, dont la LNB, pour que les meilleurs clubs de chaque championnat national puissent participer à la Basketball Champions League. Mais rien n’indique que ce sera réellement le cas en septembre prochain si l’ECA maintient son projet d’Eurocoupe élargie, qui mettrait un terme aux ambitions de la FIBA de créer la deuxième compétition européenne.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant