La base du SPD fait monter les enchères face à Merkel

le
0
Les militants du parti, réunis en congrès, avancent à reculons vers la coalition.

Envoyé spécial à Leipzig

La résignation prend le dessus. Dans les allées du congrès du SPD, à Leipzig, les militants présents ont écouté, non loin des 600 délégués qui siégeaient officiellement à l'intérieur de la salle plénière, les discours de leurs leaders. Depuis une immense tribune rouge, les dirigeants du parti ont tous asséné le même message: il faudra gouverner avec Angela Merkel au sein d'une grande coalition. Les négociations doivent se terminer dans une dizaine de jours. Sigmar Gabriel, le président du parti, a promis que ce ne serait «pas un mariage d'amour» mais la recherche pragmatique d'un compromis. «Le SPD ne doit pas faire le jeu du tout ou rien», a-t-il martelé.

À la fin du processus, les 470.000 militants du SPD auront la possibilité de faire tout exploser. Ils voteront début décembre pour décider s'ils acceptent l'accord. Si le non l'emp...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant