La banque Wells Fargo plombée par une charge juridique de 1 milliard

le
2
L'immeuble de la Wells Fargo Bank le 13 juillet 2017 à San Francisco, en Californie. ( GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives / JUSTIN SULLIVAN )
L'immeuble de la Wells Fargo Bank le 13 juillet 2017 à San Francisco, en Californie. ( GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives / JUSTIN SULLIVAN )

La banque américaine Wells Fargo a annoncé vendredi des résultats trimestriels décevants, en raison d'une charge juridique de 1 milliard de dollars liée à des contentieux immobiliers remontant à la crise des "subprime".

L'établissement, dont le premier actionnaire est le milliardaire Warren Buffett, fait actuellement l'objet de multiples enquêtes des autorités et de plaintes en nom collectif ("class action") pour ses pratiques commerciales, notamment pour avoir ouvert deux millions de comptes fictifs et pour avoir fait payer des primes d'assurance superflues à des clients sur leur crédit automobile.

Un porte-parole a toutefois précisé à l'AFP que la charge n'était liée qu'à des litiges portant sur des produits financiers toxiques adossés aux prêts hypothécaires très risqués baptisés RMBS.

Les autorités américaines conduisent actuellement des enquêtes sur le rôle de la banque, accusée d'avoir dissimulé la mauvaise qualité de ces produits aux investisseurs à qui elle les avait vendus.

Outre ces enquêtes, des recours collectifs ont été déposés en 2014 et en 2016 devant des tribunaux new-yorkais, selon un document boursier.

L'inscription de cette charge suggère que Wells Fargo serait en discussions avancées avec les autorités et les plaignants pour conclure un accord à l'amiable.

En attendant, les résultats au troisième trimestre achevé le 30 septembre ont été particulièrement affectés par cet élément.

Le bénéfice net a chuté de 20,2% à 4,2 milliards de dollars, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 0,84 dollar contre 1,03 dollar escompté en moyenne par les analystes financiers.

Le chiffre d'affaires a pour sa part reculé de 1,8% à 21,93 milliards de dollars, également inférieur aux attentes qui étaient de 22,39 milliards.

A Wall Street, le titre perdait 2,28% à 53,90 dollars vers 12H40 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 8charlie il y a 5 jours

    Oui mais comme les ma..goui..les ont fait gagner des dizaines de milliards, cela reste tres rentable !!

  • vmcfb il y a 5 jours

    La justice provoquera la prochaine crise financière (dans un environnement de taux trop bas largement dus aux dettes étatiques).