La Banque Postale va lancer le paiement par reconnaissance vocale cet été

le
1
Baptisé "Talk to pay" ("Parlez pour payer", ndlr), le service de paiement a obtenu le feu vert de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) . (AFP PHOTO/ MYCHELE DANIAU)
Baptisé "Talk to pay" ("Parlez pour payer", ndlr), le service de paiement a obtenu le feu vert de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) . (AFP PHOTO/ MYCHELE DANIAU)

(AFP) - La Banque Postale va lancer cet été une solution de paiement à distance par reconnaissance vocale, a annoncé lundi la filiale bancaire du groupe La Poste dans un communiqué.

Baptisé "Talk to pay" ("Parlez pour payer", ndlr), le service de paiement a obtenu le feu vert de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) pour son lancement après trois années de recherche et de travaux afin de sécuriser les données biométriques, explique le groupe.

La Banque Postale précise être la première banque française à obtenir l'aval de la Cnil pour un tel dispositif.

Développé conjointement avec une filiale du cabinet d'ingénierie en moyens de paiements PW Consultants, ce système consiste lors d'un paiement à distance à obtenir un cryptogramme à usage unique, dit cryptogramme dynamique, remplaçant le code statique imprimé au dos d'une carte de paiement (CVV), après l'authentification vocale du payeur.

Ce cryptogramme n'est communiqué qu'après une "authentification forte du client", qui reçoit un appel automatique sur son téléphone mobile et prononce une phrase pour vérifier s'il s'agit bien de lui. 

Une fois identifié, le payeur n'a plus à remplir lui-même le formulaire de paiement du marchand, celui-ci étant alors directement détecté et renseigné par une extension de son navigateur internet.

Selon la Banque Postale, cette solution de paiement permet également "de diminuer les risques d'utilisation frauduleuse de la carte suite à une perte ou à un vol du support, son cryptogramme visuel étant désactivé et le cryptogramme dynamique devant être généré après authentification du porteur légitime".

La Banque Postale qui a vu son bénéfice net augmenter de 4,4% en 2015, à 707 millions d'euros, a par ailleurs annoncé la semaine dernière vouloir créer à son tour une nouvelle banque 100% en ligne en 2017.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • er3dw le lundi 29 fév 2016 à 20:37

    l'état ne veux plus de liquide afin de tout contrôler. Quand l'état sera en faillite il piochera directement dans vos comptes. Utilisez le liquide sinon il disparaitra