La Banque Postale AM décollecte en raison des OPCVM monétaires

le
0

(NEWSManagers.com) - Les encours de La Banque Postale Asset Management (y compris ceux de LBPSAM et Fédéris Gestion d'actifs) atteignent 177,1 milliards d'euros (contre 175,8 milliards d'euros fin 2014, Fédéris Gestion d'actifs inclus). Hors impact Fédéris, ils atteignent 150 milliards d'euros (+0,4 %). Cette évolution traduit une décollecte nette de 2,6 milliards d'euros centrée sur les OPCVM monétaires, compensée par un effet marché positif de près de 3,9 milliards d'euros.

Les encours de Fédéris s'élèvent à 27 milliards d'euros (+2,5 %). La croissance s'est opérée malgré une décollecte de 0,4 milliard sur l'ensemble de l'année, consécutive à des réallocations d'actifs vers des instruments non cotés de la part de certains clients. Les encours de Ciloger atteignent 4,1 milliards d'euros (+ 19 %). Les encours globaux de Tocqueville Finance s'élèvent à 1,5 milliard d'euros ( +6,8 %), malgré une décollecte de 67 millions d'euros concentrée sur la gestion collective.

Les frais de gestion des filiales de gestion d'actifs sont en hausse de 30,2 % à 79 millions d'euros. Ils reflètent la croissance de l'activité du pôle, notamment les frais informatiques mais aussi les honoraires exceptionnels liés aux opérations capitalistiques de l'année.

Les encours sous gestion des filiales du pôle gestion d'actifs de La Banque Postale atteignent 182,7 milliards d'euros (encours Fédéris Gestion d'actifs et Ciloger inclus). Le PNB du pôle gestion d'actifs augmente de 32,4% à 144 millions d'euros. L'activité du pôle bénéficie des investissements réalisés dans le cadre de la gestion discrétionnaire et du lancement de nouveaux OPCVM au cours de l'année. Le résultat brut d'exploitation progresse de 35 % et s'établit à 66 millions d'euros.

La banque privée, issue de la fusion de La Banque Postale Gestion Privée et de BPE, a connu une année de développement commercial, marqué par l'arrivée au sein des 33 agences BPE de 20 conseillers et ingénieurs patrimoniaux. L'activité de Gestion Sous Mandat (GSM) enregistre une collecte brute de 990 millions d'euros, après une année 2014 de collecte record de 1,015 milliard d'euros portée par la croissance des mandats en assurance-vie et la hausse des principaux indices boursiers (CAC 40 + 8,5% et EuroStoxx 50 + 3,8%). Ces effets concourent à une progression des encours de près de 25% à plus de 3,3 milliards d'euros.

A noter enfin que les encours d'assurance-vie atteignent 125,2 milliards d'euros fin 2015, en hausse de 1,7 %. La part cumulée des supports en unités de compte dans la collecte brute d'assurance-vie continue à croître à 18,1 %, contre 16,4 % fin 2014.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant