La banque Martin-Maurel défend son identité

le
0
L'établissement français indépendant veut se rapprocher de ses homologues européens.

La «vigilante sérénité » professée par la maison Martin-Maurel a payé. La petite banque indépendante d'origine marseillaise a traversé ces dernières années de crise sans plier. Elle a dévoilé mercredi un bénéfice de 17,7 millions d'euros pour 2010, en très légère hausse sur un an. ­«Depuis trente-quatre ans, nos ­résultats n'ont jamais baissé», s'est félicité le président du conseil de surveillance et propriétaire de la banque, Bernard Maurel.

Avec un bilan de 1,8 milliard d'euros, impossible à comparer à celui du mastodonte BNP Paribas (2000 milliards d'euros), Martin-Maurel fait figure de Petit Poucet du secteur bancaire français. L'établissement, présent à Marseille, Aix-en-Provence, Monaco, Lyon, Paris et Neuilly, mise sur la fidélité de ses clients pour défendre son indépendance. Il propose aux entreprises et aux particuliers aisés l'ensemble de la gamme de services bancaires classiques: prêts, dépôts et gestion d'actifs. «Nous sommes

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant