La banque japonaise MUFG publie à son tour un bénéfice en hausse

le
0

TOKYO, 3 février (Reuters) - Mitsubishi UFJ Financial Group (MUFG) 8306.T , première banque japonaise par l'actif, a fait état mardi d'une hausse plus importante que prévu de son bénéfice net trimestriel, de 36%, en raison notamment de sa croissance à l'étranger. Ses deux principales concurrentes, Mizuho Financial Group 8411.T et Sumitomo Mitsui Financial Group 8316.T , ont elles aussi annoncé la semaine dernière des résultats en forte progression. Cela renforce la perspective de voir le secteur bancaire japonais augmenter la rétribution de ses actionnaires via des rachats d'actions ou des hausses de dividendes. MUFG a dégagé un bénéfice net de 348,3 milliards de yens (2,61 milliards d'euros) au troisième trimestre clos le 31 décembre, contre 255,2 milliards de yens un an plus tôt, selon des calculs Reuters, l'établissement ne fournissant des données que sur des périodes de neuf mois. Le consensus Reuters donnait un bénéfice de 228,9 milliards. "Les résultats sont très bons", a commenté Takashi Miura, analyste chez Crédit Suisse à Tokyo, en relevant que la faiblesse du yen et les bénéfices liés au trading d'actions et d'obligation avaient aussi contribué aux bénéfices. MUFG a fait mieux que ses concurrentes japonaises en raison de sa plus grande présence à l'étranger, notamment aux Etats-Unis et en Asie. Elle possède ainsi l'établissement californien Union Bank et une participation d'environ 20% dans la banque d'investissement Morgan Stanley MS.N . Sa croissance est d'autant plus notable que la Banque du Japon (BoJ) a encore assoupli sa politique monétaire en octobre, poussant les taux d'intérêt encore un peu plus vers le bas, ce qui n'est guère avantageux pour le secteur financier d'une manière générale. Elle a maintenu sa prévision de bénéfice net annuel à 950 milliards de yens, en baisse de 3,5% par rapport à l'exercice précédent. Les analystes interrogés par Reuters pensent en revanche que la banque dégagera un bénéfice net annuel supérieur au montant record de 984,8 milliards de yens inscrit en 2013 et ils parient sur un résultat de 1.030 milliards de yens. (Taiga Uranaka, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant