La banque espagnole N+1 à l'assaut du "mid-market" français

le
0

* N+1 vise des transactions jusqu'à E1 milliard * La banque pourrait s'implanter aux Etats-Unis d'ici la fin de l'année PARIS, 29 septembre (Reuters) - La banque espagnole N+1 DN1.MC , qui a ouvert en janvier un bureau à Paris, veut se hisser parmi les premières banques d'affaires sur le marché français des valeurs moyennes (mid-market), en intervenant sur des transactions pouvant atteindre jusqu'à un milliard d'euros. Pour atteindre ses ambitions, l'équipe parisienne de N+1, qui compte 15 collaborateurs, explique vouloir intervenir sur une vingtaine d'opérations de fusions-acquisitions par an en France en moyenne. "Pour figurer dans le top 5 sur le mid-market en France sur une année donnée, il faut être impliqué dans une vingtaine d'opérations en moyenne", a déclaré mardi Franck Portais, associé gérant de N+1 Corporate Finance France, lors d'une conférence de presse. "Nous voulons être la référence sur le mid-market", a-t-il ajouté. Si la banque dit vouloir intervenir sur des transactions pouvant atteindre jusqu'à un milliard d'euros en valeur d'entreprise, elle souhaite aussi travailler sur des opérations de plus petite taille, de l'ordre de 30 millions d'euros. "C'est un marché sur lequel on peut apporter de la valeur ajoutée", a souligné Franck Portais. En France, N+1 indique que ses équipes ont notamment conseillé le groupe SMABTP pour le rachat de la foncière cotée Société de la Tour Eiffel TEIF.PA et le fonds Advent pour la prise de contrôle du groupe Nocibé. Créée en 2001 en Espagne, la banque N+1 est déjà présente dans plusieurs pays avec des bureaux en Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, Suisse et Turquie. Elle a aussi des activités en gestion d'actifs avec environ trois milliards d'euros sous gestion. Pour profiter de l'appétit des investisseurs américains pour le marché européen, elle veut désormais se développer aux Etats-Unis. Le président du groupe N+1, Santiago Eguidazu, qui était présent à la conférence de presse, a laissé entendre que la banque pourrait s'implanter aux Etats-Unis avant la fin de l'année. (Matthieu Protard, édité par)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant