La banque du Vatican se veut vertueuse

le
0
Elle s'est soumise à des experts européens pour en finir avec les soupçons de blanchiment.

Soulagement, hier à Rome, la fameuse banque du Vatican a obtenu la moyenne à l'examen qu'elle a souhaité passer pour être certifiée comme un établissement ne pratiquant pas le blanchiment d'argent sale. Mais les experts de l'institut de contrôle européen, Moneyval, venus à deux reprises cet hiver pour contrôler, à sa demande, l'Institut pour les œuvres de religion (IOR) - vrai nom de cette banque religieuse - appellent à de nouvelles réformes techniques pour éviter tout risque de transit d'argent suspect. Elles devraient être mises en place dans les mois qui viennent. Après un autre contrôle Moneyval formulera en juillet 2013 un avis qui pourra être définitif.

Hier, lors d'une conférence de presse, Mgr Ettore Balestrero, sous-secrétaire chargé des Relations avec les États, a donc promis de «renforcer» le règlement interne de cette banque particulière. Elle gère 33.000 comptes, réservés aux congrégations religieuses, diocèses, évêques, prêtres e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant