La Banque du Japon, un peu plus optimiste sur l'économie

le , mis à jour à 11:35
0

* La politique monétaire inchangée comme attendu * Kuroda reste confiant sur l'objectif d'inflation * Consommation et investissement logements revus à la hausse (Actualisé avec conférence de presse de la BoJ) par Leika Kihara et Tetsushi Kajimoto TOKYO, 22 mai (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) a maintenu vendredi sa politique monétaire accommodante et a légèrement révisé en hausse son appréciation de l'économie japonaise grâce à un petit rebond de la consommation et des exportations. La banque centrale a revu à la hausse son appréciation sur les dépenses des ménages et l'investissement en logements, deux composantes de la croissante particulièrement affectées par la hausse de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) l'an dernier. "Un cycle positif s'enclenche aussi bien pour les ménages que pour les entreprises", a dit le gouverneur de la BoJ, Haruhiko Kuroda, lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion de deux jours du comité de politique monétaire de la banque centrale. Portée par les exportations et la reconstitution des stocks, l'économie du Japon a connu au premier trimestre sa croissance la plus forte depuis un an (+0,6% par rapport au trimestre précédent, +2,4% en glissement annuel). En revanche, la consommation et les dépenses en capital progressent très faiblement. Kuroda a reconnu que la forte baisse des cours du pétrole pourrait entraver les efforts de la BoJ pour sortir de la déflation mais il s'est dit confiant quant à la capacité de la banque centrale à atteindre son objectif d'une inflation à 2% en rythme annuel dans le semestre se terminant en septembre 2016. NOUVEL ASSOUPLISSEMENT A L'AUTOMNE? "La consommation privée est ferme, reflétant les améliorations régulières des conditions salariales et du marché du travail. L'investissement en logements a atteint un point bas et montre des signes de redémarrage", a précisé la BoJ dans un communiqué. Des économistes ont toutefois fait part des doutes que leur inspire l'optimisme de la BoJ au regard de la lenteur de la reprise. "Si vous examinez les données, la tendance pour l'économie ne s'est pas améliorée autant que les révisions à la hausse de la BoJ le suggèrent et je trouve ce changement un peu difficile à comprendre", a dit Shuji Tonouchi, stratégiste obligataire chez Mitsubishi UFJ Morgan Stanley Securities. "Nous continuons d'anticiper un retour en force du débat sur de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire cet automne parce que les prix à la consommation n'augmenteront vraisemblablement pas aussi rapidement que la BoJ l'anticipe." La BoJ s'est donnée le mois dernier un peu plus de temps pour parvenir à son objectif d'inflation qu'elle s'était engagée à atteindre "en deux ans environ" lors du lancement de son programme d'assouplissement quantitatif en avril 2013. Comme attendu, le comité de politique monétaire de la banque centrale s'est prononcé en faveur du maintien du programme de rachats d'actifs de 80.000 milliards de yens (595 milliards d'euros) par an. "L'économie du Japon continue de se redresser légèrement", a écrit la BoJ dans un communiqué. L'enquête Reuters Tankan, dont les résultats sont généralement très proches de ceux du rapport trimestriel de la BoJ dit "tankan", a montré vendredi que les industriels nippons sont plus optimistes et qu'ils s'attendent à une poursuite de l'amélioration du climat des affaires. (Henri-Pierre André et Marc Joanny pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux