La Banque du Japon promet des achats illimités d'actifs

le
4
LA BANQUE DU JAPON S'ENGAGE À DES ACHATS ILLIMITÉS D'ACTIFS À PARTIR DE 2014
LA BANQUE DU JAPON S'ENGAGE À DES ACHATS ILLIMITÉS D'ACTIFS À PARTIR DE 2014

par Leika Kihara

TOKYO (Reuters) - La Banque du Japon s'est engagée mardi à des achats illimités d'actifs à partir de 2014 et a relevé comme prévu son objectif d'inflation, à 2%, dans le cadre d'un renforcement de sa politique d'assouplissement monétaire réclamé par le nouveau gouvernement conservateur de Shinzo Abe.

Une fois que son programme actuel de rachats d'actifs et de prêts sera arrivé à échéance à la fin 2013, la Banque du Japon (BoJ) a annoncé qu'elle rachèterait chaque mois un certain montant d'actifs sans se fixer de date butoir.

Cette mesure a pu surprendre certains observateurs qui pensaient que la BoJ se contenterait de relever encore pour une durée limitée le montant de son programme de rachat d'actifs.

Dans une déclaration commune, la BoJ et le gouvernement conviennent également de relever de 1 à 2% l'objectif d'inflation annuelle à moyen terme.

Le taux d'intérêt de court terme reste maintenu à 0-0,1%.

La BoJ avait fixé son objectif d'inflation à 1,0% en février dernier et a assoupli sa politique à cinq reprises en 2012, la dernière fois en décembre, via des augmentations de son programme de rachats d'actifs.

Jusqu'à mardi, la banque centrale avait promis d'injecter 101.000 milliards de yens (850 milliards d'euros environ) grâce à son programme de rachat d'actifs et de prêts qui s'achève fin 2013 mais n'avait rien dit de ses intentions pour 2014.

A partir de l'an prochain, la BoJ a déclaré qu'elle rachèterait 13.000 milliards de yens d'actifs par mois, sans fixer de date limite.

Côté gouvernemental, Shinzo Abe a dévoilé un vaste plan de relance de 10.300 milliards de yens (environ 87 milliards d'euros) le 11 janvier dernier et devrait encore faire pression sur la banque centrale d'ici aux élections sénatoriales de juillet prochain.

Shinzo Abe est également soupçonné de vouloir installer un gouverneur de la Banque du Japon plus proche de ses objectifs de politique économique que le gouverneur Masaaki Shirakawa, dont le mandat s'achève en avril.

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schaüble et le président de la Bundesbank Jens Weidmann se sont publiquement inquiétés ces derniers jours des pressions exercées par Tokyo sur sa banque centrale, censée être indépendante.

Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1535429 le mardi 22 jan 2013 à 10:13

    il est l'or mon seignOR .....

  • van-cail le mardi 22 jan 2013 à 10:07

    Il n'y a pas d'autre issue.

  • azqsdwxc le mardi 22 jan 2013 à 08:17

    L'hyperinflation va finir par arriver...

  • lelis le mardi 22 jan 2013 à 08:15

    Dévaloriser sans cesse sa monnaie et instaurer de l'inflation : une politique de droite géniale, hyper-inventive, ultra-novatrice. Hum hum !