La Banque du Japon devrait abaisser ses prévisions d'inflation

le
0
LA BOJ DEVRAIT ABAISSER SES PRÉVISIONS D'INFLATION
LA BOJ DEVRAIT ABAISSER SES PRÉVISIONS D'INFLATION

TOKYO (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) va probablement abaisser légèrement sa prévision d'inflation pour l'an prochain lors de sa prochaine réunion, a-t-on appris de sources proches des débats au sein de la banque centrale, mais cela ne devrait pas la conduire à assouplir prochainement sa politique monétaire, réorientée le mois dernier.

De nombreux responsables de l'institution ne voient que peu de raisons d'amplifier le soutien à l'économie à brève échéance, et notamment lors de la prochaine réunion de politique monétaire, qui s'achèvera le 1er novembre, à moins d'une brusque envolée du yen susceptible de compromettre la reprise, expliquent ces sources.

Des analystes expliquent que la BoJ n'est plus pressée d'assouplir sa politique monétaire, dont le nouveau cadre privilégie des objectifs de taux d'intérêt plutôt que de base monétaire.

Yutaka Harada, membre du comité de politique monétaire, a déclaré mercredi à des journalistes que l'inflation ne s'accélérait pas aussi rapidement que prévu, laissant entendre que la banque centrale allait revoir en baisse ses prévisions de prix dans son prochain rapport trimestriel sur la croissance et l'inflation, attendu le 1er novembre.

Les prévisions actuelles, présentées en juillet, prévoient que l'inflation de base atteindra 0,1% d'ici à la fin de l'exercice budgétaire, en mars, puis 1,7% au cours de l'exercice suivant. Mais cette dernière prévision dépasse nettement les projections des économistes indépendants, qui ne voient pas l'inflation dépasser 0,6% d'ici mars 2018.

LES PRÉVISIONS DE LA BOJ DÉCONNECTÉES DE CELLES DU PRIVÉ

Les sources ont expliqué que la BoJ allait légèrement abaisser ses prévisions des prix pour l'exercice budgétaire en cours et le suivant, la hausse du yen pesant sur les prix à l'importation et la faiblesse de la consommation des ménages dissuadant les entreprises de relever leurs prix de vente.

"La BoJ est obligée d'abaisser ses prévisions parce ce que celles-ci sont déconnectées de ce que prévoient la plupart des économistes extérieurs à la BoJ", dit Norio Miyagawa, économiste senior de Mizuho Securities. "La BoJ est disposée à se donner plus de temps pour atteindre son objectif d'inflation, donc je ne m'attends pas à un assouplissement supplémentaire."

L'indice d'inflation de base au Japon a reculé de 0,5% sur un an en août, son sixième mois consécutif en territoire négatif. Et la hausse de l'indice des prix calculé par la BoJ, qui exclut l'impact des prix des produits alimentaires frais et du pétrole, a ralenti à 0,4% par rapport à août 2015, contre 0,5% en juillet.

Le rebond des cours du pétrole a toutefois diminué les pressions à la baisse sur l'inflation, ce qui devrait limiter la révision des prévisions de la BoJ, précisent les sources.

Le quotidien Sankei rapporte jeudi que la BoJ va ramener sa prévision d'inflation pour l'exercice budgétaire 2017-2018 de 1,7% à un peu plus de 1%.

(Leika Kihara et Stanley White; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant