La Banque du Danemark ramène la couronne à un plus bas de 14 ans

le
0

LONDRES, 1er avril (Reuters) - La couronne danoise est tombée à son plus bas niveau en 14 ans face à l'euro mercredi, scellant ainsi la victoire de la banque centrale du pays dans sa bataille pour défendre l'arrimage de sa devise à l'euro en vigueur depuis trois décennies. Les spéculateurs pariaient sur l'abandon par le Danemark du cours de référence de la couronne vis-à-vis de l'euro depuis la décision en janvier de la Banque nationale suisse (BNS) de ne plus défendre le cours plancher du franc et le lancement par la Banque centrale européenne (BCE) d'un plan de rachat d'actifs de 1.000 milliards d'euros. ID:nL6N0UU1TB Pour freiner la hausse de la couronne, la Banque du Danemark a abaissé à quatre reprises ses taux directeurs en janvier et février et elle est massivement intervenue sur les marchés des changes, pour un montant total estimé à 40 milliards de dollars (38,4 milliards d'euros). "Ces flux spéculatifs sont en cours de dénouement", commente Richard Falkenhall, responsable de la stratégie de SEB. "On dirait que la banque centrale danoise à réussi à défendre le taux pivot et la pression haussière sur la couronne se relâche." Dans un volume étoffé sur la plate-forme de trading de Thomson Reuters, la devise danoise a chuté à 7,4720 pour un euro EURDKK=D4 mercredi matin, son plus bas niveau depuis fin 2000. Elle se traitait à 7,4700 vers 13h15 GMT, certains traders soulignant que le versement par les entreprises danoises de dividendes aux investisseurs étrangers pesait sur la monnaie. La devise a atteint un pic de 10 ans à 7,43 couronnes le 16 janvier, au lendemain de la décision de la banque suisse de lâcher le cours plancher de 1,20 pour un euro du franc, ce qui a déclenché à l'époque une envolée de 40% de la devise helvétique. A la suite de la baisse régulière de ces derniers jours, la couronne accuse sur le premier trimestre sa plus forte baisse trimestrielle depuis la création de l'euro en 1999. L'arrimage limite généralement les fluctuations à 0,01% par jour. Le Danemark est le dernier pays membre du mécanisme de change européen (ERM2) par lequel les Etats de l'UE maintiennent leur monnaie dans une bande de fluctuation vis-à-vis de l'euro avec l'objectif d'adopter à terme la monnaie unique. La marge de fluctuation de la couronne, à la hausse ou à la baisse, est de 2,25% par rapport au cours de référence de 7,46038 pour un euro. En réalité, elle a été maintenue à 0,5%. Avant l'euro la couronne était arrimée au mark, depuis 1982. Depuis le 15 janvier, la Banque du Danemark avait affirmé à plusieurs reprises son engagement à respecter ce mécanisme. Avec le relâchement de la pression sur la devise, les analystes jugent peu probable un nouvel assouplissement monétaire ou une nouvelle intervention sur le marché. "Il n'y aura pas d'autre baisse des taux dans les mois à venir", dit Steen Bocian, économiste en chef chez Danske Bank. "Mais étant donné le programme de rachat d'actifs de la BCE et sachant que d'autres banques centrales comme la Suède continuent à abaisser leurs taux, nous ne pensons pas qu'elle reviendra sur certaines des mesures qu'elle à prises." (Anirban Nag, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant