La Banque du Canada reste prudente sur le profil de l'inflation

le
0

(AOF) - Comme son patron l'avait déjà fait il y a une quinzaine de jours, la première sous-gouverneure de la Banque du Canada, Carolyn Wilkins, a laissé entendre hier que la politique de l'institution resterait sans doute accommodante pendant encore longtemps. "Les ajustements sont clairement en train de s’opérer. Mais il faut du temps avant que l’économie s’ajuste pleinement au choc des prix du pétrole, que l’économie américaine se raffermisse et que les effets des stimulants budgétaires deviennent de plus en plus manifestes", a-t-elle dit lors d'un discours à l'Université du Québec à Trois-Rivières.

Récemment, la Banque du Canada a signalé une légère dégradation des anticipations d'inflation en raison d'une baisse des exportations. Ces dernières sont pénalisées par la faiblesse de la croissance aux Etats-Unis, notamment sur le plan des investissements, et l'incertitude demeure quant aux perspectives d'expansion de l'économie américaine.

"Il se peut aussi que l'effet de la baisse des prix du pétrole sur l'économie américaine ne soit pas aussi positif qu'anticipé. Il semble en effet que la baisse de l'investissement dans le secteur pétrolier jusqu'à présent ait presque compensé l'effet positif sur la consommation", ajoute Carolyn Wilkins.

Le dollar canadien perd 0,22% à 0,7550 dollar américain, au plus bas depuis fin mars 2016.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant