La Banque de France voit une croissance nulle au 1er trimestre

le
0
LA CROISSANCE DEVRAIT ÊTRE NULLE AU 1ER TRIMESTRE, SELON LA BANQUE DE FRANCE
LA CROISSANCE DEVRAIT ÊTRE NULLE AU 1ER TRIMESTRE, SELON LA BANQUE DE FRANCE

PARIS (Reuters) - La croissance économique devrait être nulle en France au premier trimestre 2012, a indiqué mercredi la Banque de France sur la base de son enquête mensuelle de conjoncture.

En janvier, la BdF avait confirmé prévoir une croissance nulle au quatrième trimestre 2011.

Si ces hypothèses s'avéraient, la France échapperait, à quelques mois des élections présidentielle et législatives, à une récession (un terme employé quand le produit intérieur brut se contracte deux trimestres de suite) redoutée par certains économistes.

L'indicateur du climat des affaires dans l'industrie publié par la BdF est resté stable à 96 en janvier.

Pour les services, l'indicateur a baissé d'un point à 93.

Dans l'industrie, "les prévisions tablent sur un maintien de l'activité pour les prochaines semaines", lit-on dans le communiqué.

Pour les services, "les prévisions sont orientées vers une stabilité de l'activité à court terme".

Le taux d'utilisation des capacités de production dans l'industrie est quasi-stable, en deçà de son niveau moyen de longue période.

Les carnets de commandes sont restés proches du niveau normal, en lien avec une légère progression des nouvelles commandes. Les stocks de produits finis se sont maintenus proches du niveau désiré et les prix des produits finis ont poursuivi leur léger accroissement.

Dans les services, l'activité a enregistré un ralentissement de sa progression, du fait d'une baisse dans le travail temporaire et les activités informatiques. Les effectifs se sont stabilisés dans l'ensemble et les prix ont marqué une pause dans leur progression.

Jean-Baptiste Vey, édité par Elizabeth Pineau

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant