La Banque de France propose une baisse du taux du livret A à 1 %

le
0

Le calcul automatique aurait du le faire tomber à 0,75 %. Mais Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France, veut «préserver globalement le pouvoir d'achat des épargnants». Bercy, de son côté, a indiqué à plusieurs reprises souhaiter rester à 1,25%.

Tenir compte des impératifs politiques et techniques. C'est l'exercice périlleux auquel se livre tous les six mois la Banque de France quand elle doit proposer le taux du Livret A. Élément clé pour fixer la rémunération du placement favori des Français, le glissement annuel de l'indice des prix à la consommation (hors tabac) s'est établi à à 0,6 % en décembre 2013. Quant au loyer de l'argent, il est resté bas. Dans un communiqué, le gouverneur de la Banque de France souligne que «la stricte application de la formule de calcul des taux de l'épargne réglementée conduirait à abaisser, à partir du 1er février, le taux du livret A de 1,25 % à 0,75 %». Toutefois, «dans la perspective de préserver globalement le ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant