La Banque de France attend 0,1% de croissance au 4e trimestre

le
4
LA BANQUE DE FRANCE ATTEND 0,1% DE CROISSANCE AU 4E TRIMESTRE
LA BANQUE DE FRANCE ATTEND 0,1% DE CROISSANCE AU 4E TRIMESTRE

PARIS (Reuters) - La croissance de l'économie française devrait atteindre 0,1% au quatrième trimestre, prévoit la Banque de France dans sa première estimation fondée sur son enquête mensuelle de conjoncture pour octobre publiée vendredi.

L''Insee prévoit pour sa part également une croissance de 0,1% au quatrième trimestre après une autre de même ampleur au troisième, dont le chiffre sera officiellement publié le 14 novembre.

L'enquête de la Banque de France sur le mois d'octobre fait apparaître une stabilité de l'indicateur du climat des affaires dans l'industrie, à 96, et une hausse d'un point de celui des services, à 94. L'indicateur du secteur du bâtiment est inchangé à 91.

Pour l'industrie, les chefs d'entreprise interrogés font état d'une légère hausse de la production et des livraisons grâce à une croissance soutenue dans la pharmacie, le matériel de transport hors automobile, l'agroalimentaire et les équipements électriques.

Le taux d'utilisation des capacité de production remonte de 0,1 point à 76,2%, son plus haut niveau depuis mai.

Les opinions sur les carnets de commandes et les stocks sont quasiment stables, les effectifs se maintiennent, les prix se contractent et les trésoreries se resserrent légèrement, indique la Banque de France. Une hausse modérée de la production est attendue en novembre.

Dans les services, l'activité a augmenté légèrement le mois dernier, une tendance qui devrait se poursuivre en novembre, alors que le bâtiment connaît un nouveau recul sous l'effet d'une baisse dans le second oeuvre qui s'accompagne d'une accentuation de la contraction des effectifs.

(Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le vendredi 7 nov 2014 à 10:00

    Réformes structurelles: réduction drastique des dépenses de l'état,TVA sociale, tous les français en profitent, tous doivent payer.Pour le moment il n'y a que les salariés et les entreprises qui sont ponctionnées, les allocataires des multiples indemnités sociales ne participent pas et en sont les principaux bénéficiaires.C'EST DU RACKET.Suppression de tous les régimes spéciaux.TOUS LES FRANÇAIS SONT PARAIT-IL ÉGAUX.

  • gletemps le vendredi 7 nov 2014 à 09:20

    facile à prévoir , avec les fêtes de fin d'année , il ne se sont pas trop foulé sur ce coup !

  • JODHY le vendredi 7 nov 2014 à 09:01

    merci qui ?

  • M5441845 le vendredi 7 nov 2014 à 08:55

    Normal!