La Banque de Chine apaise l'inquiétude sur ses réserves de change

le
0
    PÉKIN, 28 février (Reuters) - Le vice-gouverneur de la 
banque centrale de Chine a cherché à apaiser les craintes d'une 
poursuite de la chute de ses réserves de devises et a réaffirmé 
sa confiance dans la vigueur du yuan.  
    La Chine détient encore les plus importantes réserves de 
devises au monde mais elle les dépense à un tel rythme que 
certains économistes et intervenants du marché des changes en 
sont venus à se demander jusqu'où elle pourra aller avant 
d'avoir à choisir entre de nouveaux contrôles des capitaux ou 
l'abandon de sa politique de vente de dollars pour défendre la 
devise chinoise, également connue sous le nom de renminbi.  
    Les réserves de devises en Chine ont chuté de 99,5 milliards 
de dollars en janvier, à 3.230 milliards de dollars, après avoir 
accusé une baisse historique le mois précédent. Ses réserves ont 
diminué de 762 milliards de dollars depuis mi-2014, soit un 
montant supérieur au produit intérieur brut de la Suisse. 
    Mais Yi Gang, vice-gouverneur de la Banque populaire de 
Chine, a déclaré à l'agence Chine Nouvelle qu'une partie des 
récentes baisses des réserves de devises de la Chine était liée 
à l'augmentation des avoirs des sociétés et des particuliers.  
    L'interview, publié peu après la réunion du G20 à Shanghai, 
figure sur le site de la banque centrale: http://www.pbc.gov.cn. 
    "La chute des réserves de devises était surtout due au fait 
que les résident ont accru leurs avoirs et réduit leurs dettes 
en devises. Ce processus a une limite et les sorties de capitaux 
devraient progressivement ralentir", a-t-il dit. 
    "D'un autre côté, la Chine bénéficie toujours d'un excédent 
commercial et d'investissements étrangers directs élevés, ce qui 
donne toujours un flux rapide d'entrées de capitaux." 
    Malgré quelques fluctuations, le yuan résiste relativement 
bien face aux autres devises et les fluctuations ont été 
partiellement provoquées par quelques opérations spéculatives de 
court terme, a-t-il ajouté. 
    "Nous avons une entière confiance dans les fondamentaux du 
renminbi, convaincus que le taux de change sera de plus en plus 
déterminé par les fondamentaux de marché plutôt que par la 
spéculation de court terme."    
 
 (Chen Aizhu, Juliette Rouillon pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant