La banque d' investissement en perte de vitesse au profit notamment des activités de gestion

le
0
(NEWSManagers.com) - Selon une étude publiée fin juin par l'agence de notation Standard & Poor's, la contribution des activités de banque de financement et d'investissement (BFI) aux résultats des grands groupes bancaires va diminuer sensiblement dans les années à venir en raison notamment des contraintes réglementaires.
Les différents métiers au sein des grandes banques universelles sont ainsi en train de se rééquilibrer, au bénéfice d'activités moins cycliques, comme la banque de détail et commerciale, la gestion d'actifs, la gestion de fortune et les services titres.
L' étude relève notamment que les revenus des activités de banque d' investissement des treize grands groupes retenus dans son échantillon s' inscrivaient en 2008 à 96 milliards de dollars contre 232 milliards de dollars en 2006, avant la crise. Depuis 2008, une moindre dépendance à la BFI semble se confirmer. En 2010, les grandes banques ont dégagé 365 milliards de dollars de revenus dans la banque de détail et commerciale contre seulement 270 milliards dans la banque d' investissement.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant