La Banque d'Angleterre maintient sa politique monétaire

le
0
LA BANQUE D'ANGLETERRE MAINTIENT SA POLITIQUE MONÉTAIRE
LA BANQUE D'ANGLETERRE MAINTIENT SA POLITIQUE MONÉTAIRE

LONDRES (Reuters) - La Banque d'Angleterre a, comme attendu, laissé sa politique monétaire inchangée jeudi, maintenant son taux directeur à son plus bas niveau historique en dépit de la multiplication des signes de reprise et d'envolée des prix de l'immobilier.

Son taux directeur reste fixé à 0,5%, un seuil dont il n'a pas dévié depuis la crise financière il y a maintenant plus de cinq ans.

Le comité de politique monétaire n'a publié aucun communiqué accompagnant sa décision. Il faudra attendre la publication du compte-rendu de la réunion, dans un peu moins de deux semaines, pour connaître le détail des débats et des votes au sein du comité.

Le compte-rendu de la réunion du mois de mai avait montré que certains responsables de la BoE commençaient à pencher de plus en plus en faveur d'une hausse des taux d'intérêt, sous réserve de preuves de la diminution des capacités non-utilisées dans l'économie britannique.

Cette dernière devrait afficher cette année une croissance de plus de 3%, la plus forte des grands pays industrialisés, et les prix immobiliers ont augmenté d'environ 10% depuis un an.

La Banque d'Angleterre ne cesse d'ailleurs de répéter que le marché immobilier est le principal risque pour l'économie britannique.

Elle explique toutefois que, face à ce problème, le relèvement des taux d'intérêt n'est pas sa première ligne de défense. La BoE pourrait ainsi, dès ce mois-ci, annoncer des mesures visant à encadrer encore davantage les crédits immobiliers.

Le commission chargée de la supervision des risques de la Banque d'Angleterre se réunit le 17 juin pour passer en revue le secteur immobilier, la décision de la BoE en la matière étant attendue le 26.

La Banque d'Angleterre maintient par ailleurs à 375 milliards de livres le montant du portefeuille d'emprunts d'Etat qu'elle a achetés sur les marchés ces dernières années pour soutenir le crédit et l'économie.

(William Schomberg, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant