La banque centrale de Chine voit une détente monétaire possible

le
0
LA BANQUE CENTRALE DE CHINE VOIT UNE DÉTENTE MONÉTAIRE POSSIBLE
LA BANQUE CENTRALE DE CHINE VOIT UNE DÉTENTE MONÉTAIRE POSSIBLE

par Nick Edwards et Zhou Xin

PEKIN (Reuters) - Le gouverneur de la Banque populaire de Chine (BPC) Zhou Xiaochuan a dit lundi que Pékin disposait de marges de manoeuvre pour assouplir la politique monétaire et relancer une économie qui ralentit.

Ces déclarations nourrissent les conjectures d'une prochaine baisse du taux des réserves obligatoires (RO) imposé aux banques afin de dégager des ressources pour le crédit bancaire.

"On a vraiment de la marge de manoeuvre pour une réduction des RO", a dit Zhou, lors d'une conférence de presse annuelle. "Le taux des RO est d'un peu plus de 20% actuellement alors qu'à la fin des années 90, nous avions un taux de RO bas de 6% (...)".

Mais toute décision sur les RO dépendra de la liquidité globale des marchés financiers, déterminée notamment par la balance des paiements de la banque centrale, a ajouté Zhou.

La Banque populaire a réduit le taux des RO d'un demi-point en novembre puis en février. Le taux est de 20,5%, après un plus haut sans précédent de 21,5% en juin, lorsque Pékin durcissait la politique monétaire pour combattre une inflation au plus haut depuis trois ans.

Une récente enquête Reuters montrait que les analystes voient la Chine réduire à nouveau ce taux des RO de 150 points de base cette année

Le gouverneur n'a fait aucun commentaire sur les conjectures voulant que la Chine soit prête à élargir la marge de fluctuation du yuan pour lui donner plus de souplesse.

"Plus le yuan se rapprochera d'un niveau équilibré, plus les forces du marché joueront un rôle dans le taux de change", a encore dit Zhou. "Nous permettrons aux forces du marché, et les encouragerons, à jouer un plus grand rôle et la banque centrale atténuera son intervention sur le marché d'une manière raisonnée", a-t-il ajouté.

"Que l'appréciation du yuan soit terminée, cela dépend surtout à mon avis de l'offre et de la demande; ce ne sera pas aussi simple".

Le yuan ne peut varier que de 0,5% de part et d'autre d'un taux pivot face au dollar par exemple. Mais Pékin veut détendre les conditions de fluctuation du yuan et le rendre fondamentalement convertible d'ici 2015 dans l'espoir de voir son ambition réalisée de devenir un centre financier international d'ici 2020.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant