La banque britannique RBS accusée de détrousser des PME

le
0
En quasi-faillite en 2008 et aujourd'hui détenue à plus de 80% par l'Etat, la Royal Bank of Scotland aurait poussé des entreprises à la ruine pour tirer profit de leur liquidation.

La réputation de RBS - Royal Bank of Scotland - peut-elle être pire que ce qu'elle est déjà? Depuis la quasi-faillite de la banque en 2008, la question revient à intervalles réguliers. Et, à chaque fois, la réponse est affirmative. D'après un rapport accablant publié ce lundi, RBS, dont 81% du capital est détenu par l'État, aurait poussé à la faillite des petites et moyennes entreprises pour pouvoir ensuite les dépouiller de leurs actifs. L'auteur du document, Lawrence Tomlinson, homme d'affaires et conseiller du ministre du Commerce, a recensé de «nombreux exemples bouleversants d'entreprises saines qui ont été détruites par RBS». Elles auraient été poussées dans les filets de la division de RBS chargée des restructurations, le Global Restructuring Group (GRG). Leur faute? N'avoir ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant