La baisse se poursuit à Paris

le
0
L. Grassin
L. Grassin

(lerevenu.com) -

A 09H20 (07H20 GMT), l'indice CAC 40 perdait 17,26 points à 3.956,81 points après un bref rebond à l'ouverture. La veille, il avait reculé de 0,80% sur fond d'inquiétudes autour de la Syrie.

"Les investisseurs devraient rester prudents, en raison des craintes sur la Syrie et à l'approche du rapport sur l'emploi" américain publié vendredi, soulignent les économistes de Crédit Agricole-CIB.

Barack Obama s'est dit confiant, peu avant son départ pour la Suède, que les parlementaires américains voteraient, peut-être dès la semaine prochaine, une résolution l'autorisant à frapper le régime du président syrien Bachar al-Assad, en représailles de l'utilisation d'armes chimiques.

Mardi, le tir d'un missile, confirmé par Israël, qui a expliqué qu'il s'agissait d'un exercice militaire israélo-américain, ainsi que le soutien apporté sur ce dossier au président américain Barack Obama par le président républicain de la Chambre des représentants John Boehner, "ont pesé sur les actions", rappellent-ils.

"Un emballement du conflit menacerait la fragile reprise économique et devrait inciter les investisseurs à la prudence, favorisant ainsi les valeurs refuge", estiment de leur côté les stratégistes de Crédit Mutuel-CIC.

Dans ce contexte, les économistes de Crédit Agricole-CIB ne s'attendent pas à "un changement majeur dans la tendance en dépit de nombreux indicateurs" publiés au cours de la séance.

En zone euro, les investisseurs prendront connaissance d'indicateurs d'activité dans les services et d'une nouvelle estimation de la croissance pour le deuxième trimestre notamment.

Aux Etats-Unis, le Livre Beige de la Réserve fédérale américaine, qui dresse un bilan de l'activité, sera publié après la clôture des marchés européens.

Du côté des valeurs, Ingenico (+5,66% à 57,11 euros) profitait d'un relèvement de recommandation par la banque Goldman Sachs.

Le marché accueillait favorablement l'acquisition par BioMérieux (+1,69% à 78,66 euros) d'un groupe américain spécialisé dans les automates de biologie moléculaire ainsi que la publication de résultats semestriels stables.

Comme les autres valeurs bancaires, Société Générale (-0,18% à 33,77 euros) et BNP Paribas (-0,39% à 48,08 euros), Crédit Agricole reculait (-0,57% à 7,83 euros). Le groupe a annoncé la cession du solde de sa participation dans la banque espagnole Bankinter, dont il détient encore environ 7,6% du capital.

Scor était stable à 23,74 euros après l'annonce d'un nouveau plan stratégique 2013-2016 visant au maintien de sa rentabilité et de sa solvabilité.

Le titre LVMH reculait de 0,52% à 134,20 euros. Le groupe renonce à faire appel de sa condamnation dans l'affaire Hermès, acceptant de payer l'amende record de 8 millions d'euros infligée par les autorités boursières.

De son côté, Transgene plongeait (-18,52% à 8,38 euros) après avoir reconnu que son médicament Pexa-Vec n'avait pas fait la preuve de son efficacité pour le traitement du cancer du foie avancé à l'issue d'une étude clinique.

Haulotte Group (+2,22% à 7,82 euros) progressait après être repassé dans le vert au premier semestre.

Plastic Omnium gagnait 0,77% à 51,29 euros. Le nominal de l'action sera divisé par trois le 10 septembre, à l'ouverture de la séance de Bourse, afin d'accroître la liquidité du titre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant