La baisse se poursuit à Paris

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Après une ouverture en territoire négatif, le CAC40 se dirige mollement vers l'équilibre peu avant 9h30, à 4.260 points. 

Les investisseurs demeurent prudents avant une journée de demain riche en événements. En outre, la déception domine suite au sommet du parti communiste chinois à propos des orientations économiques de moyen terme du pays. A l'issue des 4 jours de réunion, les autorités chinoises n'ont donné aucun détail sur le calendrier des réformes économiques à venir. Cela a pesé sur les places asiatiques ce matin. Du côté des entreprises, le début de séance à Paris est marqué par l'avertissement de Solocal dont le titre sombre de 10% dans les premiers échanges, après que la société eut annoncé que sa marge brute opérationnelle serait de 420 millions d'euros et non dans la fourchette initialement envisagée de 425 à 445 ME.

WALL STREET

Wall Street a légèrement consolidé mardi, après les records du S&P 500 et du Dow Jones la veille. Les opérateurs ont modéré leur enthousiasme, alors que les craintes persistent concernant une éventuelle diminution des rachats d'actifs obligataires de la Fed, actuellement logés à 85 Mds$ par mois... Le DJIA rendait finalement 0,21% à 15.751 pts, tandis que le Nasdaq clôturait stable à 3.920 pts.

ECO ET DEVISES

En Europe, place aux chiffres de l'emploi britannique (10h30 : consensus +0,3% m/m) et à la production industrielle de la zone euro en septembre (11h00 : consensus -0,3% m/m). Aux Etats-Unis, les marchés attendent chiffres du budget américain (20h00 : consensus -102 milliards de dollars) et un discours de Ben Bernanke.

La parité euro / dollar atteint 1,3450 ce matin. Le baril de Brent se négocie 106,11$ et le WTI 93,21$ pour l'échéance de décembre. L'once d'or se traite 1.270$ (+0,22%).

VALEURS EN HAUSSE

* GDF SUEZ (+0,20% à 18,53 Euros) : la société a publié des résultats sur neuf mois proches des attentes, dans un environnement qui reste marqué par le marasme en Europe. L'énergéticien vise cependant le haut de la fourchette de ses prévisions de bénéfice net récurrent annuel. Le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 59,6 milliards d'euros après neuf mois d'activité, en baisse de -0,3% en données brutes mais en hausse de 3,4% en organique. L'EBITDA s'est dans le même temps contracté de -6,5% à 10,296 milliards d'euros (-1,4% en organique). La dette nette a abaissé de 6,8 milliards d'euros sur la période, pour atteindre 29,8 milliards d'euros. Le consensus Bloomberg était positionné à 10,25 milliards d'euros d'EBITDA. Le management confirme les objectifs 2013, soit un bénéfice net récurrent part du groupe de 3,1 à 3,5 milliards d'euros à climat moyen et régulation stable, pour un EBITDA de 13 à 14 milliards d'euros après prise en compte de la mise en équivalence de Suez Environnement au 1er janvier 2013. Les investissements bruts devraient atteindre 7 à 8 milliards d'euros et le ratio dette nette sur EBITDA être inférieur ou égal à 2,5 fois. GDF SUEZ prévoit que le bénéfice net sera dans le haut de la fourchette évoquée.

* Edenred (+0,60% à 24,90 Euros) : le groupe a présenté son nouveau plan stratégique, et en profite pour relever son objectif de croissance organique du volume d'émission, désormais compris entre +8% et +14% par an (contre +6% à +14% par an précédemment). Par ailleurs, à partir de 2014, le groupe n'attend plus de coûts supplémentaires liés à la phase d'accélération du passage au numérique amorcé en 2010. Par conséquent, l'objectif de taux de transformation opérationnel est fixé à plus de 50%. Edenred confirme également son objectif de croissance organique du FFO13 de plus de 10% par an, qui témoigne de sa forte capacité de génération de cash.

* Teleperformance (+3,5% à 40,75 Euros) : suite à la publication trimestrielle, UBS a confirmé sa recommandation à l'achat et relevé de 40 à 46 euros son objectif. Portzamparc a porté le sien de 38 à 44 euros, en restant également à l'achat. Le dossier fait l'objet d'un rare consensus : les 12 derniers avis émis par les analystes sont tous positifs.

VALEURS EN BAISSE

* Solocal (-10,70% à 1,50 Euro) : la société a encore une fois abaissé ses objectifs ce matin, et entend accélérer sa mue vers internet. Il ne faut cependant pas attendre d'embellie en 2014 : le retour de la croissance n'interviendra qu'en 2015. Le groupe enregistre après neuf mois d'exercice 2013 une contraction de -6,3% de son activité, à 749,4 millions d'euros (-5,6% à périmètre constant), pour une marge brute opérationnelle de 328,8 millions d'euros, en retrait de -9,1% en données publiées et de -8,3% à périmètre comparable. La marge ressort à 43,9% après 45,2% un an avant. Les comptes sont "en ligne avec nos attentes", explique le président Jean-Pierre Remy, qui évoque un "environnement de marché dégradé". "2014 sera une année d'accélération du programme de transformation et d'investissements pour permettre le retour du groupe à la croissance en 2015", a-t-il ajouté. Cela n'empêche pas une nouvelle révision en baisse des objectifs, même si elle est modeste, tente d'expliquer la direction. Solocal table sur un chiffre d'affaires de l'ordre de 1 milliard d'euros et une marge brute opérationnelle de 420 millions d'euros. Jusque-là, la société visait une décroissance du chiffre d'affaires entre -5% et -3% et une marge brute opérationnelle de 425 à 445 millions d'euros. Un premier coup de semonce avait été tiré cet été lorsque la société avait prévenu que les comptes seraient en bas de fourchette des prévisions. En 2014, Solocal n'envisage pas de renouer avec la croissance, et mise sur une nouvelle baisse de -3 à -6% de ses revenus, pour une marge brute opérationnelle normalisée comprise entre 355 et 375 millions d'euros. Le groupe détaillera son programme Digital 2015 avec la présentation de ses résultats du 3ème trimestre 2013 aujourd'hui. Les investissements réalisés dans le cadre de ce plan doivent permettre de renouer avec la croissance en 2015 et de réaliser environ 75% du chiffre d'affaires Internet.b

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant