La baisse du pétrole bloque les tentatives de rebond des marchés

le
0

(AOF) - Les marchés européens n’ont pas réussi à rebondir ce lundi, pénalisés par la baisse des cours du pétrole. Les acheteurs ont bien tenté de reprendre la main en fin de journée dans le sillage de Wall Street, soutenu par le secteur de la santé après le rapprochement Pfizer-Medivation, mais sans succès. Après son repli de plus de 2% la semaine dernière, le CAC 40 a encore cédé 0,26% aujourd’hui à 4 389,94 points. De leur côté, l'EuroStoxx 50 s'est replié de 0,28% à 2 959,98 points et le Dow Jones américain perdait 0,28% en fin d'après-midi.

Les opérateurs du marché pétrolier ont pris leurs bénéfices – le brent comme le WTI ont chuté de plus de 3% aujourd'hui - après le rally des cours de l'or noir la semaine dernière. Entre mercredi 10 et vendredi 19 août, le cours du brent a bondi de plus de 15% à 50,88 dollars et celui de WTI s'est apprécié de plus de 16%. Ces derniers jours, des rumeurs sur de possibles discussions entre pays producteurs désireux d'arriver à un plafonnement de la production ont circulé.

Représentant du principal pays membre de l'Opep, le ministre saoudien du pétrole a dit la semaine dernière que son pays pourrait prendre des mesures pour accélérer le rééquilibrage du marché si le besoin s'en faisait sentir. Quelques jours plus tôt, son homologue qatari avait dit s'attendre à une hausse de la demande mondiale de pétrole au cours du second semestre 2016.

Ce changement de tendance sur le marché pétrolier a donc compensé le repli de l'euro (-0,11%). Ce mouvement sur les changes – là encore après plusieurs jours de hausse continue de la devise européenne - intervient alors que les anticipations d'une prochaine hausse des taux de la Fed ont progressé. Plusieurs responsables de la Fed ont ainsi souligné les risques d'un maintien des taux bas aux Etats-Unis, alors que les objectifs de croissance et d'inflation sont en passe d'être atteints.

Cette question de la politique monétaire promet d'occuper à nouveau les esprits cette semaine tandis que les banquiers centraux du monde entier se retrouvent en fin de semaine pour leur réunion annuelle à Jackson Hole.

En termes de valeurs, c'est bien la baisse du secteur pétrolier qui a pesé le plus lourd. A Paris, ArcelorMittal (-2,1%), Technip (-1,95%) et Total (-1,42%) ont signé les plus fortes baisses du CAC 40. Vallourec (-3,31%) a fermé la marche du SBF 120.

Du côté des hausses, Carrefour (+2,74%) a dominé le principal indice parisien après le relèvement d'opinion de Bernstein confiant dans les perspectives de trésorerie du distributeur à court terme. Teleperformance (+8,95%) a écrasé la concurrence au sein du SBF 120 après l'annonce d'une acquisition à 1,5 milliard de dollars.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant