La baisse du nombre d'élus en débat

le
1
Nicolas Sarkozy et François Bayrou proposent qu'il y ait moins de députés, mais la gauche n'est pas favorable à une telle mesure.

La réduction du nombre de parlementaires a fait irruption dans le débat présidentiel, au même titre que le non-cumul des mandats. Deux candidats, Nicolas Sarkozy et François Bayrou, l'ont proposée. Dans son discours de Marseille, le 19 février 2012, le président-candidat a annoncé qu'il souhaitait «engager sans tarder avec toutes les formations politiques un dialogue consensuel et républicain pour arriver à réduire le nombre de parlementaires». Le 8 mars, sur RMC et BFMTV, Nicolas Sarkozy s'est montré plus précis en évoquant une baisse de «10 à 15 % des parlementaires, Sénat et Assemblée nationale».

Le président du MoDem va plus loin, et demande la réduction du nombre de députés de 577 à 400 (soit 30 % de moins), dont 100 élus à la proportionnelle. Dans son discours du Zénith, le 25 mars, François Bayrou a souhaité que les Français soient consultés dans le cadre d'un «référendum de moralisation de la vie politique», qui aura

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tachdji5 le vendredi 30 mar 2012 à 19:02

    il on raison de retirai les deputes car ils ne servent a rien et qui est ce qui paye ces gros balours et bien nous le peuple