La Bad réduit ses prévisions pour la Chine et l'Asie émergente

le
0
LA BAD RÉDUIT SES PRÉVISIONS POUR LA CHINE ET L'ASIE ÉMERGENTE
LA BAD RÉDUIT SES PRÉVISIONS POUR LA CHINE ET L'ASIE ÉMERGENTE

MANILLE (Reuters) - La Banque asiatique de développement (Bad) a réduit mardi ses prévisions de croissance pour la Chine et, dans la foulée, pour l'ensemble de l'Asie émergente.

L'institution a abaissé ses prévisions pour la Chine d'un demi-point, tablant désormais sur une croissance de 7,7% cette année puis de 7,5% l'an prochain. Dans ses perspectives actualisées, elle met notamment en avant le ralentissement de la croissance de l'investissement en mai et les récentes turbulences sur le marché interbancaire local.

"Le ralentissement des échanges et des investissements s'inscrit dans le cadre du rééquilibrage de la croissance voulu par la RPC (République populaire de Chine) mais ce ralentissement est source d'inquiétude pour la région", déclare Changyong Rhee, économiste en chef de la Bad, dans le communiqué accompagnant les perspectives révisées.

"On assiste aussi à une modération de l'activité dans une bonne partie de l'Asie en développement".

Pékin a annoncé lundi une croissance annuelle de 7,5% sur le trimestre avril-juin, neuvième trimestre sur dix où la croissance de la deuxième économie mondiale a ralenti.

La Bad a aussi ramené à 5,8%, au lieu de 6,0% prévu en avril, sa prévision pour l'Inde, deuxième économie d'Asie du Sud. Pour l'Asie du Sud-Est, sa prévision est ramenée de 5,4% en avril à 5,2%.

Pour le Japon en revanche, elle a revu ses projections à la hausse, anticipant désormais une croissance de 1,8% cette année au lieu de celle de 1,2% qu'elle prévoyait en avril.

Les prévisions de la Bad couvrent au total 45 pays.

Rosemarie Francisco, Véronique Tison pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant