La bactérie tueuse sème la zizanie en Europe

le
0
Une semaine après son apparition, l'épidémie, qui a tué 18 personnes, divise les États membres et a déjà causé des centaines de millions d'euros de dégâts.?

Une semaine après l'apparition de la bactérie tueuse E. coli (Eceh), le bilan est très lourd. Sur le terrain sanitaire, l'Allemagne a annoncé jeudi un nouveau décès : une femme âgée qui a succombé dans un hôpital de Hambourg, épicentre de l'épidémie. Cela porte le bilan à 18 victimes dont 17 outre-Rhin et une autre en Suède.

Sur la scène diplomatique, la bactérie d'origine inconnue sème la discorde en Europe. La Commission européenne et l'Allemagne sont prises à partie. L'Espagne, premier pays incriminé dans cette affaire, reproche à Bruxelles d'avoir pris pour argent comptant la thèse des autorités sanitaires de Hambourg mettant en cause des concombres bio andalous comme porteurs de la bactérie mortelle E. coli. Pour finalement lever l'alerte mercredi soir, soit six jours après avoir semé la panique. «La Commission a été lente à réagir, a exprimé jeudi le chef du gouvernement espagnol, José Luis Zapatero. J'aurais aimé une réaction plu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant