L2 (J9) : Brest renverse Reims pour prendre la tête

le
0
L2 (J9) : Brest renverse Reims pour prendre la tête
L2 (J9) : Brest renverse Reims pour prendre la tête

Après avoir concédé l’ouverture du score contre le cours du jeu lundi face à Reims, Brest a arraché la victoire en clôture de la 9eme journée de L2 (2-1). Les Bretons brisent ainsi l’invincibilité des hommes de Michel Der Zakarian et s’emparent des commandes du championnat.

Brest a bien des ressources morales insoupçonnées. Après avoir déjà réussi un incroyable come-back à Sochaux, où deux buts dans les arrêts de jeu leur avaient permis d’arracher un nul inespéré (2-2), les Bretons ont réalisé un coup comparable lundi contre Reims. Ils ont renversé les Champenois au bout d’un match fou, avec deux buts dans le dernier quart d’heure pour obtenir une victoire finalement méritée dans le choc de la 9eme journée de L2 (2-1). Un résultat d’autant plus important qu’il place la troupe de Jean-Marc Furlan en tête du classement, en attendant le déplacement d’Amiens chez le Gazélec Ajaccio mardi en match en retard. Reims occupe la troisième place, avec deux points de retard sur le leader et un sur le promu.

La folle minute de Lavigne

Mais ce n’est pas parce que les Brestois sont revenus de loin pour s’imposer qu’ils n’avaient pas fait ce qu’il fallait auparavant pour glaner ce succès. Parce qu’ils se sont procuré les meilleures occasions d’un bout à l’autre du match. Il n’avait fallu que trente secondes à Bryan Pelé pour se présenter seul face à Johann Carrasso et manquer le cadre sur son ballon piqué au-dessus du gardien champenois (1ere). Il y avait ensuite eu soixante secondes dingues, où Valentin Lavigne s’était vu refuser un but pour une position de hors-jeu de Julien Faussurier (43eme) avant qu’il ne trouve l’équerre de la cage rémoise (44eme).

Maupay, ce héros

La seconde période était repartie sur le même tempo, jusqu’à ce que Julian Jeanvier n’ouvre le score sur corner sur le premier tir de son équipe depuis le retour des vestiaires (0-1, 68eme). Les joueurs de Michel Der Zakarian pensaient alors réussir le coup parfait. Mais c’était sans compter sur le mental finistérien, le buteur rémois déviant un tir lointain de Cristian Battochio pour lober Carrasso (1-1, 79eme). Le dernier mot est finalement revenu à Neal Maupay, décisif de la tête du haut de son mètre 71 et qui en est désormais à six réalisations cette saison en L2. Un total qui le place au troisième rang du classement des buteurs. Deux places en dessous de son équipe en championnat. Un ordre qui convient certainement bien à l’attaquant prêté par Saint-Etienne cette saison.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant