L1 - Toulouse/Pascal Dupraz : « Je n'aime pas les matchs amicaux »

le
0
L1 - Toulouse/Pascal Dupraz : « Je n'aime pas les matchs amicaux »
L1 - Toulouse/Pascal Dupraz : « Je n'aime pas les matchs amicaux »

Si son équipe en est encore à la phase de rodage, Pascal Dupraz, lui, est déjà chaud. Son couplet sur les matchs amicaux et le Mercato en cours sur le périscope officiel du Toulouse FC après le match nul face à Béziers valait son pesant de cacahuètes.

Pascal Dupraz, êtes-vous satisfait de ce match de reprise et ce match nul contre Béziers (0-0) ? C’est un match de reprise, on est loin du compte. Mais c’est normal. Les équipes ? Il y a quand même un peu de recherche, mais il ne faut pas tirer d’enseignements sur ces matchs-là. Yago et Blin étaient blessés, tout simplement. (Kelvin) Amian a joué 90 minutes, parce que je n’avais pas assez de joueurs valides, donc il fallait qu’un joueur joue les deux mi-temps. Il a été très bien. Comment avez-vous trouvé vos garçons ? Cela ne donne pas des matchs très enlevés, ça manque de changements de rythme, mais c’est normal à cette période de la saison, parce qu’ils font beaucoup de foncier. La semaine prochaine, on va encore en faire davantage, donc normalement, le prochain match amical va être difficile aussi. Qu’attendez-vous de votre stage de préparation, qui débute samedi ? L’essentiel, c’est que l’on passe de bons moments ensemble et que les garçons s’adonnent à d’autres activités que le foot en travaillant beaucoup sur le terrain. Ça permet à chacun de se connaître aussi, parce que bon, finalement, on ne se connaît pas beaucoup vu que ça ne fait que quatre mois seulement que je suis ici. J’espère que d’autres joueurs vont nous rejoindre, et pourquoi pas lors de cette semaine de stage. On va recruter quatre ou cinq joueurs.

Dupraz : « Corentin Jean ? Il est footballeur déjà, c’est un bon départ »

Avez-vous contacté directement Corentin Jean, comme on a pu le lire ? Je n’en ai pas le droit, donc je n’ai pas pu contacter directement le joueur. Les infos ne sont pas toujours bonnes. Est-ce qu’il m’intéresse ? Il est footballeur déjà, donc c’est un bon départ. Oui, j’aime assez, il est véloce. Mais il y a beaucoup de joueurs que j’aime bien. Il ne suffit pas que je les aime, il faut que ça rentre dans le cadre budgétaire d’un club comme Toulouse. On présentera une bonne équipe contre Marseille à la première journée, je n’ai pas de doute. Y aura-t-il des départs ? Je pense que j’ai été clair, on est tous clair, personne n’est refoulé, je ne supporte pas les lofts dans les clubs professionnels. Il n’y a pas de loft chez nous, je respecte tous les joueurs qui sont ici, mais c’est aussi de mon devoir de leur dire qu’ils ne joueront pas beaucoup. Donc à eux de voir s’ils veulent rester avec le groupe et être bien traités ou s’ils veulent jouer au football, car c’est surtout pour ça qu’ils ont choisi ce métier-là. Parmi ceux sur lesquels vous ne comptez pas, certains ont-ils marqué des points ce soir (vendredi soir) Je ne suis pas dans cette analyse-là en ce moment. L’objectif, c’était de faire 45 minutes équilibrées. Après, le contenu, encore une fois, c’est normal à cette période de l’année. C’est pour ça que je n’aime pas les matchs amicaux, pour tout dire. Moi, j’aime bien la compétition. Les matchs amicaux, ce n’est pas de la compétition, on est toujours dans la retenue, je n’aime pas. Il paraît qu’il en faut, mais je n’aime pas, mais on va en faire encore. Il faut venir par contre, car on sera meilleurs dans les semaines à venir.

Dupraz : « Les gens seront très méchants avec moi un jour »

Avez-vous au moins une certitude à la date d’aujourd’hui ? Un bon état d’esprit, ça, c’est sûr, une grande volonté de bien faire chez tout le monde, et des principes qui commencent à être enregistrés par beaucoup, mais il y a les intentions et il y a les actes. Il y a beaucoup d’intentions chez les joueurs, mais, malheureusement, c’est bien normal, ça fait un peu plus de quinze jours qu’on a repris. Ils ont eu cinq semaines de vacances et même s’ils ont été sérieux et ont accompli le programme qu’on leur avait donné, c’est normal qu’en ce début de saison, il n’y ait pas de rythme, pas d’intensité et beaucoup d’erreurs techniques. Et il y a aussi des adversaires, comme Béziers, qui a une belle équipe. J’en profite pour saluer le coach de Béziers, qui est sympa et qui a la foi, ça me rappelle des souvenirs. Doit-on s’attendre à autant de rotations contre Osasuna, lors de votre deuxième match de préparation ? On verra, on va allonger le temps de jeu pour certains, mais peut-être pas dès le prochain match, on verra. Vendredi soir, vous avez pris un gros bain de foule, ça a dû vous faire plaisir ? Oui, mais les gens sont trop sympas avec moi, ils me font trop d’honneur. Et après, c’est mon éducation, à partir du moment où un gamin me demande une photo, je ne la refuse pas, c’est normal. C’est juste logique ce que je fais, c’est répondre à la demande d’un gamin. Les gens sont très sympas avec moi ici, mais ils seront un jour très méchants, c’est comme ça le foot. Mais j’ai les épaules solides. Pourvu que ce soit le plus tard possible. Pour moi, on va faire une très belle saison, parce qu'à ce groupe qui est déjà de qualité, on va y ajouter un peu de finesse, un peu de vitesse, et on sera performant si l’état d’esprit est celui que les garçons ont affiché en fin de saison dernière. On s’est aperçu qu’on se devait de respecter tout le monde, mais on ne craignait pas grand-monde. Avec ces idées-là constamment en tête, Toulouse a sa place en Ligue 1, et à bon rang, à mon avis. A voir aussi : > Toute l'actualité du Toulouse FC > Toute l'actualité de la L1
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant