L1 - Toulouse / Pascal Dupraz : « Je me suis régalé »

le
0
L1 - Toulouse / Pascal Dupraz : « Je me suis régalé »
L1 - Toulouse / Pascal Dupraz : « Je me suis régalé »

Peu après la victoire de Toulouse au Stadium face au PSG en ouverture de la 7eme journée de L1, Pascal Dupraz n’a pas boudé son plaisir en conférence de presse, ni caché sa satisfaction face à la performance de ses joueurs.

Après Monaco, le PSG s’est incliné pour la deuxième fois en sept journées, soit autant que toute la saison dernière, face à une équipe de Toulouse galvanisée, qui n’a en rien douté. Mais ce n’était pas forcément le cas de Pascal Dupraz. En conférence de presse, l’entraîneur toulousain n’a pas caché avoir mal vécu la première période, quand bien même la victoire a été au bout. « Quand on gagne face au PSG, on ne peut être que satisfait, notamment du comportement des joueurs, mais également de celui du public, a noté l’ancien entraîneur de l’ETG, qui n’avait pas été tendre avec le public toulousain dans la semaine précédant le match. En fait, on aime ce sport pour vivre des moments comme celui-ci. Je me suis régalé ce soir, même si j'ai serré les fesses en première mi-temps. Nous étions dépassés, et manquions de promptitude. Le ballon nous brûlait les pieds. Alban (Lafont) a été énorme. Le système mis en place, avec deux latéraux sur les côtés (Michelin et Sylla, ndlr) nous a permis de bloquer les côtés. »

Dupraz : « Les joueurs n'ont pas des pieds octogonaux »

S’il n’a pas voulu s’étendre sur le penalty et l’expulsion de Serge Aurier, éléments qui ont fait tourner la rencontre en faveur du TFC, Pascal Dupraz a préféré mettre l’accent sur la performance collective de ses joueurs et espère clairement voir la même chose face à Monaco et Lyon, qui vont aussi se déplacer dans la Ville Rose prochainement. « En deuxième mi-temps, il y a un fait de jeu - mais logique. Lorsque tu accroches un adversaire dans la surface de réparation, c'est penalty et carton jaune. A onze contre dix, y compris face à une constellation de stars, c'est plus facile. Les joueurs n'ont pas des pieds octogonaux, ils sont très jeunes, très bons, et ils expriment ce que je souhaite voir dans ce football professionnel aseptisé : dépassement de soi, absence de renoncement. Ici, au Stadium, on essore nos adversaires pour les battre à la fin. Les prochains matchs à domicile nous inviteront à défier les Monégasques et les Lyonnais. J'espère que les supporters viendront en nombre. On a le droit de rêver. » Un appel au rassemblement de supporters toulousain que la performance de vendredi soir n'a pu qu'amplifier.

Dupraz : « J'essaie d'apporter ma pierre à l'édifice TFC »

Pascal Dupraz n’a pas non plus voulu tirer la couverture à lui et n’a cessé de mettre en avant ses joueurs comme le jeune Clément Michelin, qui a disputé son premier match de L1 vendredi soir : « Quand je vois Clément Michelin disputer son premier match ce soir, j'ai l'impression qu'il jouait son 400eme match ». Il a aussi mis en avant Alban Lafont, qui a sauvé la mise au TFC à deux reprises face à Edinson Cavani vendredi soir : « Alban Lafont a été remarquable ce soir. Il nous avait déjà fait gagner des points à Lille, et c'est une nouvelle fois le cas ce soir (vendredi). » Mais ce que l’entraîneur toulousain a surtout voulu mettre en exergue, c’est l’état d’esprit de ses joueurs et leur respect du projet de jeu qu’il prône, quand bien même il est critiqué. « Quand on a un esprit - et un projet de jeu - évidemment il est critiqué par les consultants - mais il permet à nous joueurs de s'employer. Et visiblement, ça paie, se satisfait Pascal Dupraz. Je suis en confiance, le Président me laisse travailler. J'essaie de mon côté d'apporter ma pierre à l'édifice TFC. Je ne veux que le bien de ce club, et revivre des moments comme celui partagé ce soir (vendredi). Nous sommes sortis quatre fois cette saison, pour une victoire, deux nuls et un revers. A domicile, trois matchs - trois victoires. Ce n'est pas mal, mais pas suffisant pour s'éviter de vivre une saison cauchemardesque comme celle de l'an passé. Les joueurs ont le droit d'être ambitieux, mais doivent rester dans la mesure. » Un début de saison réussi qui demande clairement confirmation, et le calendrier du TFC permettra de se faire une idée plus précise du potentiel toulousain.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant